Présidentielle française : douze candidats en lice pour l’Élysée

Access to the comments Discussion
Par euronews
Les 12 candidats pour l'élection présidentielle française
Les 12 candidats pour l'élection présidentielle française   -   Tous droits réservés  Jean-Francois Badias/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved   -  

La campagne de l'élection présidentielle en France entre dans le vif du sujet.

65 candidats, 12 retenus

Le Conseil constitutionnel a dévoilé officiellement ce lundi la liste des candidats ayant obtenu les 500 parrainages requis pour participer au scrutin.

"Au total, 65 noms ont été proposés à la candidature. Nous avons contrôlé lesquels avaient obtenu plus de 500 parrainages provenant d'au moins 30 départements. Ils sont au nombre de 12", a déclaré Laurent Fabius, le président du Conseil constitutionnel.

  • Marine Le Pen (RN)
  • Eric Zemmour (Reconquête!)
  • Nicolas Dupont-Aignan (DLF)
  • Valérie Pécresse (LR)
  • Emmanuel Macron (EM)
  • Anne Hidalgo (PS)
  • Yannick Jadot (Changeons!)
  • Jean-Luc Mélenchon (Union Populaire)
  • Fabien Roussel (PCF)
  • Jean Lassalle (Résistons!)
  • Nathalie Arthaud (LO)
  • Philippe Poutou (NPA)

Six candidats à gauche

L'incertitude planait encore lundi quant à la participation de Philippe Poutou. Le leader du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) a finalement eu ses 500 signatures alors qu'il lui en manquait encore une soixantaine peu avant la date limite. Philippe Poutou, un ouvrier syndicaliste, participe à sa troisième élection présidentielle, tout comme Nathalie Arthaud, autre représentante de l'extrême-gauche, autre voix hostile au système capitaliste, responsable, selon elle, de l'injustice sociale et d'inégalités grandissantes.

A gauche également Fabien Roussel, qui incarne le renouveau du parti communiste français (PCF), ou encore Jean-Luc Mélenchon qui a reçu le soutien de la Primaire Populaire après le retrait de Christiane Taubira.

Quant au Parti socialiste (PS), il sera représenté par la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui se présente comme l'alternative face aux tenants du libéralisme et des extrêmes. Elle entend porter une "voix social-démocrate et écologiste" et espère répéter les succès de ses amis sociaux-démocrates en Allemagne, au Portugal et en Espagne.

Quant aux Verts, représentés par le député européen Yannick Jadot (Changeons !), ils espèrent capitaliser sur leurs succès aux élections européennes, où ils étaient arrivés en troisième position. D'autant que la question climatique et énergétique n'a jamais été autant au cœur du débat de société.

La droite en rang serré

Déjà candidat en 2017, Jean Lassalle va à nouveau défendre la voix de la ruralité, de l'agriculture et de la France profonde face à un modèle économique qui "brise", selon lui, la société.

A droite, Valérie Pécresse du Parti Les Républicains (LR) joue des coudes avec ses rivaux situés à l'extrême-droite, Eric Zemmour du parti Reconquête ! , et Marine Le Pen du Rassemblement national (RN)... Sans oublier, le candidat souverainiste et eurosceptique Nicolas Dupont-Aignan du parti Debout la France.

Enfin, Emmanuel Macron, le président sortant vise un nouveau mandat de cinq ans sous la bannière du parti En Marche (EM).

En tout, donc, 12 candidats, d'un côté les favoris et représentants des grands partis politiques, de l'autre les outsiders, qui, à défaut de croire en la victoire, espèrent peser sur le débat politique.

Tous ont rendez-vous le 10 avril pour le 1er tour de l'élection présidentielle et le 24 avril pour le second tour. Cette campagne électorale a d'ores et déjà été chamboulée par la guerre en Ukraine.