Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Ukraine : le seuil des deux millions de réfugiés franchi ce mardi

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Des réfugiés arrivés d'Ukraine se reposent dans une tente en Pologne, le 6 mars 2022
Des réfugiés arrivés d'Ukraine se reposent dans une tente en Pologne, le 6 mars 2022   -   Tous droits réservés  Visar Kryeziu/AP   -  

Depuis l'invasion russe, le nombre de réfugiés ukrainiens continue d'augmenter : plus d'1,7 million de personnes ont fui la guerre au cours des 12 derniers jours. Le cap des deux millions de réfugiés a été franchi ce mardi 8 mars, selon l'ONU.

L'ONU avertit : cela pourrait être la plus grande crise de réfugiés du siècle. Les Ukrainiens continuent de fuir vers les pays voisins comme la Pologne, la Roumanie et la Moldavie. Les autorités et l'ONU s'attendent à ce que le flot s'intensifie, notamment en cas d'ouverture de corridors humanitaires qui doivent permettre en théorie aux civils encerclés dans des grandes villes de sortir.

Ces pays qui bordent l'Ukraine voient le nombre de réfugiés monter en flèche depuis l'invasion russe. Ce mardi 8 mars, plus d'un million de personnes sont arrivées en Pologne. Au total, on estime que plus d'1,7 million de personnes auraient fui la guerre, principalement des femmes et des enfants.

Selon l'ONU, quatre millions de personnes pourraient vouloir quitter le pays pour échapper à la guerre.

Avant ce conflit, l'Ukraine était peuplée de plus de 37 millions de personnes dans les territoires contrôlés par Kiev - qui n'incluent donc pas la Crimée annexée par la Russie ni les zones sous contrôle séparatiste.

Les personnes les plus vulnérables continuent de supporter le poids de la souffrance.
Linda Thomas-Greenfield
Ambassadrice des États-Unis à l'ONU

L'ONU appelle la Russie à autoriser l'aide humanitaire dans les nombreuses villes où elle est nécessaire, comme l'a exhorté Linda Thomas-Greenfield, ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU : "Les villes ukrainiennes sont assiégées sous les bombardements russes incessants. Les hôpitaux ont besoin de matériel, la nourriture manque et les pertes civiles augmentent, tandis que les groupes les plus vulnérables - les personnes handicapées, les personnes âgées, les enfants - continuent à supporter le poids de la souffrance".

La Pologne de son côté a été félicitée pour son accueil des ukrainiens.

Son gouvernement envisage de mettre en place un programme d'aide pour financer la nourriture et les logements temporaires ainsi qu'organiser l'accès aux soins de santé.