Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Guerre en Ukraine : Kyiv organise sa résistance

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec agences
Guerre en Ukraine : Kyiv organise sa résistance
Tous droits réservés  Vadim Ghirda/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.   -  

L'armée russe se concentrait vendredi sur Kyiv et l'est de l'Ukraine, où elle a étendu son offensive à la grande ville de Dnipro, les Occidentaux imposant en représailles de fortes sanctions commerciales à la Russie

Derrière ces monticules de bois, ces Ukrainiens se préparent à l'assaut des forces russes. Kyiv s'apprête à être attaquée dans les prochaines heures et ceux qui ont décidé de rester s'organisent. Quand certains creusent des tranchées, d'autres s'affairent à ravitailler les soldats qui vont défendre la capitale. Ces soupes populaires nourrissent 5 à 6 000 personnes par jour.

Victoria Yermakova, enseignante, responsable de la cuisine des bénévoles :  "Avec mon mari, nous avons décidé de ne pas quitter Kyiv et d'aider en tant que bénévoles. Nous n'avions pas d'ordre, nous avons juste demandé à nos gars ce dont ils avaient besoin, et ils ont dit qu'ils voulaient du thé, car il faisait très froid à ce moment-là, et de la nourriture."

Natalya, bénévole :  "J'ai décidé d'aider parce que je veux aider nos forces, nos gars qui sont actuellement en première ligne, pour qu'en ces temps difficiles, ils aient de quoi manger parce que personne à part nous ne peut les aider."

La bataille pour Kyiv s'annonce très dure et de nombreux Ukrainiens reçoivent un entraînement militaire dans des espaces clos pour éviter d'être attaqués. Face au danger imminent, la capitale s'est déjà vidée de la moitié de ses quelques 3,5 millions et demi d'habitants. Certains quartiers périphériques ont déjà été partiellement détruits par des frappes aériennes.

Dans des banlieues nord-ouest de la ville, des corps de soldats russes comme de civils ukrainiens gisent abandonnés, dans les rues ou les parcs.

Des obstacles anti-chars et des sacs de sable ont été disposés en alvéoles à travers la ville, désormais comme divisée en segments pour une future guérilla urbaine.

Côté russe, le président Poutine a approuvé l'envoi de 16 000 volontaires étrangers.

Son homologue ukrainien, Volodymir Zelenskyy dénonce l'envoi de mercenaires rompus au combat urbain dans la guerre en Syrie.