Nouvel appel à Poutine, incertitudes autour du bombardement d'une mosquée. Suivez notre direct.

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec Agences
Le membre de l'équipage d'un tank ukrainien, le 11 mars 2022, dans la région de Louhansk (Est de l'Ukraine)
Le membre de l'équipage d'un tank ukrainien, le 11 mars 2022, dans la région de Louhansk (Est de l'Ukraine)   -   Tous droits réservés  ANATOLII STEPANOV/AFP or licensors

L'armée russe intensifie sa pression sur plusieurs villes du pays, dont Dnipro et Kyiv, la capitale. Dansle sud, le siège de Marioupol, le grand port de la mer d'Azov, est jugé, par MSF, comme très inquiétant pour des centaines de milliers d'habitants. Les Ukrainiens ont affirmé qu'une mosquée de la ville a été visé par des tirs, version contredite par un témoin. Sur le plan diplomatique, nouvel appel de Macron et Scholz à Poutine, sans succès.

12.03.2022
17:03

Macron demande à Poutine la levée du siège de Marioupol

Emmanuel Macron exhorte Poutine à "lever le siège" de Marioupol, où la situation est "humainement insoutenable", selon l'Elysée. Cette demande a été formulée lors d'un appel téléphonique entre le président français, le chancelier allemand et leur homologue russe. 

D'après une source proche de l'Elysée, citée par Reuters, Vladimir Poutine n'a pas manifesté de volonté d'arrêter la guerre.

12.03.2022
16:56

A Kherson, un référendum sur l'indépendance de la région en cours de préparation ?

Dans un post sur les réseaux sociaux, un membre du Conseil régional de Kherson affirme que la Russie veut instaurer une république indépendante dans cette ville déjà sous leur contrôle.
Selon Sergey Khlan, un référendum est en cours de préparation dans la région de Kherson. Plusieurs représentants politiques auraient également été approchés pour légitimer la démarche.
12.03.2022
16:43

Les convois d'armements étrangers pourront être pris pour cible (Sergei Ryabkov) 

Le ministre adjoint des Affaires étrangères, Sergei Ryabkov, a estimé à la télévision d'Etat que les chargement d'armes occidentaux pourront être des "cibles légitimes" pour l'armée russe. 
"Nous avons averti les États-Unis que l'importation orchestré d'armes provenant d'un certain nombre de pays n'est pas seulement une démarche dangereuse, c'est une démarche qui transforme ces convois en cibles légitimes", a-t-il dit. 
12.03.2022
16:29

Violations ukrainiennes du droit humanitaire : l'Elysée accuse le Kremlin de mentir 

Les accusations de Vladimir Poutine sur des "violations flagrantes" du droit humanitaire par les forces ukrainiennes sont "des mensonges", a réagi l'Elysée à la suite d'un nouvel échange samedi entre le président russe, Emmanuel Macron et Olaf Scholz, selon l'Elysée.

Au cours de cet appel téléphonique d'une heure et demie, le président français et le chancelier allemand ont de nouveau appelé la Russie à "un cessez-le-feu immédiat" et à "lever le siège" de Marioupol où la situation est "humainement insoutenable", a indiqué la présidence française.

12.03.2022
16:25

Les Russes devraient avoir "honte" d'avoir enlevé le maire de Melitopol

Volodymyr Zelensky a jugé samedi que Moscou devrait avoir "honte" de l'enlèvement du maire de Melitopol. "Sa détention est un crime contre la démocratie", a-t-il ajouté. 
Plusieurs centaines de personnes s'étaient rassemblées dans le centre Melitopol, ce samedi matin, pour manifester contre l'"enlèvement" d'Ivan Federov.
La disparition du maire de Melitopol a suscité une vague d'indignation à travers le pays. Une vidéo issue d'une caméra de surveillance est devenue virale ces dernières heures. Elle semble montrer l'arrestation, par un groupe de soldats russes, devant la mairie de la ville, d'un homme ensuite emmené vers un lieu inconnu.
12.03.2022
15:59

1300 soldats morts côté ukrainien, selon Zelensky

Lors d'une conférence de presse, Volodymyr Zelensky a expliqué que quelque 1300 soldats ukrainiens ont été tués depuis le début de l'invasion russe. Un chiffre impossible à vérifier dans l'immédiat.
C'est la première fois que le président ukrainien avance un chiffre relativement précis sur le sujet. Le 2 mars, l'armée russe avait annoncé avoir perdu près de 500 soldats, un bilan qu'elle n'a pas actualisé depuis. 
Lors du même point presse, devant des journalistes étrangers, il a également affirmé que 500 membres des forces armées russes s'étaient rendus pour la seule journée de vendredi. 
12.03.2022
15:35

VIDEO - Le point sur le terrain

L'étau se resserre sur Kyiv, Mykolaïv sous les bombes, situation humanitaire inquiétante à Marioupol. L'essentiel en vidéo à 15h.

12.03.2022
14:25

Des questions autour du bombardement d'une mosquée

Le gouvernement ukrainien a annoncé le bombardement d'une mosquée de Marioupol dans laquelle se sont réfugiés environ 80 civils dont des Turcs. "La mosquée du sultan Souleïman le Magnifique et de son épouse Roxolana à Marioupol a été bombardée par les envahisseurs russes", a indiqué samedi le ministère ukrainien des Affaires étrangères dans un tweet. 

Cependant, le président de l'Association de la mosquée Souleiman de Marioupol, Ismail Hacioglu, joint par la chaîne turque HaberTürk samedi en début d'après-midi, a assuré que le quartier était sous le feu mais que la mosquée elle-même n'avait pas été touchée.

"Les Russes bombardent la zone (...) qui se trouve à 2 km de la mosquée, et une bombe est tombée à une distance de 700 m de la mosquée" avait-il indiqué auparavant sur Instagram.

Trente civils turcs se trouvent à l'intérieur de l'édifice, "dont des enfants", a-t-il dit, sans en préciser le nombre.

Au total, 86 citoyens turcs se trouvent encore dans la ville de Marioupol, que son association essaie de regrouper, passant de maison en maison, a raconté M. Hacioglu à la télévision turque.

12.03.2022
13:19

Nouvelle vidéo de Volodymyr Zelensky 

Une nouvelle vidéo de Volodymyr Zelensky a été publiée sur Facebook. Le président ukrainien y affirme que l'armée russe a subi ses pires pertes depuis des décennies. Selon lui, 31 bataillons tactiques ont été anéantis depuis l'invasion russe, le 24 février. 
Capture d'écran / Facebook
Il a également appelé le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz à aider à faire libérer le maire de la ville ukrainienne de Melitopol, enlevé la veille par les Russes selon Kiev.
12.03.2022
13:01

A la gare de Lviv les réfugiés affluent, le témoignage de notre Envoyée spéciale

Notre envoyée spéciale en Ukraine, Anelise Borges, est à Lviv. Elle s'est rendue à la gare de la ville d'où de nombreux réfugiés tentent de quitter le pays, direction la Pologne située à quelques dizaines de kilomètres. 

"Ici à Lviv, les gens sont sous le choc et terrifiés par ce qui pourrait se passer ensuite. Le fait que l'offensive russe se soit étendue aujourd'hui et que certaines villes voisines aient été visées a vraiment donné à beaucoup ici le sentiment que la guerre se rapproche", explique-t-elle.

"Jusqu'à présent, Lviv était un paradis pour beaucoup de gens qui avaient échappé aux frappes russes à l'est et qui attendaient ici d’avoir une idée de ce qu'ils allaient faire ensuite. Beaucoup de ceux que nous avons rencontrés aujourd'hui à la gare centrale de Lviv nous ont dit qu'ils ne pensaient pas cet endroit encore sûr. Ils montaient dans des trains pour la Pologne en espérant pouvoir attendre de l'autre côté de la frontière que la situation se calme".

"Nous avons vu des scènes déchirantes d'hommes disant au revoir à leur femme, à leurs enfants. Et nous avons également vu des personnes âgées lutter pour monter dans ces trains en se demandant ce qui allait leur arriver".

"Nous avons aussi entendu de nombreuses personnes appeler l'Occident à fermer le ciel, beaucoup demandent une zone d'exclusion aérienne au-dessus de l'Ukraine, et encore plus aujourd’hui alors que beaucoup ici constatent une expansion de l'offensive russe à l'ouest".