Nouvelle frappe sur Kyiv : le témoignage de notre envoyée spéciale

Access to the comments Discussion
Par euronews
Anelise Borgès, envoyée spéciale en Ukraine
Anelise Borgès, envoyée spéciale en Ukraine   -   Tous droits réservés  Euronews   -  

Kiev a été bombardée plusieurs fois ce mardi matin. Un immeuble résidentiel a été touché par l'artillerie russe dans l'ouest de la ville, la frappe a tué au moins deux personnes et blessé une trentaine d'autres. Elle a généré un grand incendie que les pompiers ont mis des heures à éteindre. Notre consoeur Anelise Borges s'est rendue sur les lieux et nous livre ce témoignage.

Anelise Borges :

"C'est une zone résidentielle où vivent environ 200 000 personnes. Certains survivants de l'attaque et d'autres personnes vivant à proximité sont sous le choc. Ils disent qu'ils se sont réveillés avec une forte détonation, puis un incendie. Certains ont pu quitter l'immeuble par leurs propres moyens, d'autres se trouvant aux étages supérieurs n'ont pas pu le faire seuls. Une femme est morte au 16ème étage en attendant les secours sur le balcon de son appartement. Nous voyons également une importante quantité de débris, beaucoup de voitures ont été détruites et juste à côté de moi se trouve un camion dont il ne reste pratiquement rien. Les bâtiments environnants sont également considérablement endommagés.

Lundi, de nombreuses zones de Kiev ont aussi été visées. Deux personnes au moins ont été tuées lorsque des obus ont frappé les différents quartiers. Nous ne savons pas si ces tirs ciblaient ces lieux ou s'ils ont atterri à ces endroits après avoir été interceptés par le système de défense ukrainien".