Cet article n'est pas disponible depuis votre région

"La voix de chaque dirigeant africain compte" assure Linda Thomas-Greenfield

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec Ronald Kato
"La voix de chaque dirigeant africain compte" assure Linda Thomas-Greenfield
Tous droits réservés  Africanews   -  

Interrogée sur Africanews par le journaliste Ronald Kato, la représentante des Etats-unis auprès des Nations unies, Linda Thomas-Greenfield a lancé un appel aux dirigeants africains pour qu'ils affichent publiquement leur soutien à l'Ukraine.

"La voix de chaque dirigeant, de chaque pays appelant les Russes à mettre fin à cette guerre, compte. Aucune voix n'est trop petite" a déclaré  Linda Thomas-Greenfield. "Aucun président n'est insignifiant dans cette lutte. C'est pourquoi à New York, à l'Assemblée générale, le vote africain est attendu afin de dire à la Russie qu'elle ne compte aucun allié dans cette guerre menée contre l'Ukraine".

Depuis le début de l'invasion russe, un grand nombre de pays africains ont préféré garder le silence et une vingtaine d'entre eux se sont même abstenus ,début mars, lors du vote à l'ONU d'une résolution exigeant "que la Russie cesse immédiatement de recourir à la force contre l'Ukraine."

Des répercussions déjà en Afrique

"J'échange en permanence avec mes homologues africains", a assuré Linda Thomas-Greenfield. _"_Comme vous le savez, trois pays siègent au Conseil de sécurité, le Ghana, le Kenya et le Gabon. Avec eux nous abordons toutes ces questions régulièrement. Je dialogue aussi avec d'autres représentants africains pour les encourager à prendre position sur cette question."

Les Africains souffrent déjà des retombées économiques de l'invasion russe avec une hausse importante des prix du pétrole et des produits de première nécessité qui font craindre une aggravation de la pauvreté dans tout le continent.