P&O Ferries licencie 800 marins britanniques pour la "survie" de l'entreprise

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
P&O Ferries licencie 800 marins britanniques pour la "survie" de l'entreprise
Tous droits réservés  EBU   -  

La compagnie maritime P&O Ferries, qui assure notamment des liaisons entre la France et le Royaume-Uni, a annoncé jeudi le licenciement de 800 marins, estimant que la "survie de l'entreprise" est en jeu.

Bien qu'ils soient inquiets pour leurs collègues britanniques, les employés français ne sont pas concernés par le plan de licenciement.

"P&O Ferries n'est pas une entreprise viable. Nous avons fait une perte de 100 millions de livres sur un an (près de 120 millions d'euros), qui a été couverte par notre maison mère DP World", a justifié l'entreprise dans un communiqué. "Notre survie dépend de changements rapides et significatifs maintenant", a insisté l'entreprise dans son communiqué.

P&O Ferries, qui appartient à DP World, l'un des plus grands opérateurs portuaires du monde basé à Dubaï, avait dit en mai 2020 vouloir licencier environ 1 100 personnes dans le cadre d'un plan visant à rendre l'entreprise "viable et durable" face à la pandémie. Soit une réduction de près de moitié des effectifs en quasi deux ans.

Le secrétaire général du syndicat britannique de transports RMT, Mick Lynch, a appelé à une intervention du ministre des Transports.

"Je suis très préoccupé par les nouvelles venant de P&O Ferries ce matin et nous discuterons avec l'entreprise aujourd'hui pour comprendre l'impact sur les travailleurs et les passagers", a réagi le ministre des Transports Grant Shapps sur Twitter.

P&O Ferries opère des liaisons entre la France, la Grande-Bretagne, l'Irlande et les Pays-Bas.