Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le patriarche orthodoxe de Constantinople en visite en Pologne

Access to the comments Discussion
Par euronews
Bartholomée Ier lors d'une visite en Hongrie, 2017
Bartholomée Ier lors d'une visite en Hongrie, 2017   -   Tous droits réservés  MTVA - Media Service Support and Asset Management Fund   -  

Le patriarche orthodoxe de Constantinople a été reçu en Pologne par le président Andrzej Duda. Bartholomée 1er est venu apporter un soutien moral aux plus de deux millions de réfugiés qui ont fui la guerre en Ukraine : "Ces jours-ci, je me concentre exclusivement sur la solidarité et la prière avec les millions de réfugiés qui ont été déplacés de force par l'agression en cours injustifiée et injustifiable sur la patrie souveraine de l'Ukraine par la Russie, coupable de violences horribles et coûteuses."

Une visite et des déclarations qui sont pas vraiment au goût de Moscou. Proche de Vladimir Poutine, le patriarche Kirill a depuis le début béni l’invasion russe, déclarant qu’elle faisait partie d'une lutte contre le péché et les pressions exercées par les étrangers libéraux, qui selon lui, font la promotion de l’homosexualité.

Les prises de positions du patriarche de Moscou ont provoqué l’émoi d’une grande partie des 30 millions de croyants orthodoxes ukrainiens, traditionnellement fidèles à l'Église russe. Même si depuis quelques années, les tensions entre les deux pays ont provoqué quelques remous.

En 2018, Bartholomée 1er avait en effet reconnu l’indépendance de l'Église orthodoxe ukrainienne, créant des scissions entre les croyants autonomistes et ceux qui souhaitaient rester fidèles au patriarche de Moscou.