Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Vladimir Poutine "mal informé" sur le déroulement de la guerre en Ukraine, selon Washington

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Des habitants passent devant des chars russes endommagés et un monument pour la Seconde Guerre Mondiale dans la ville de Trostyanets à l'est de Kyiv, le 28 mars 2022
Des habitants passent devant des chars russes endommagés et un monument pour la Seconde Guerre Mondiale dans la ville de Trostyanets à l'est de Kyiv, le 28 mars 2022   -   Tous droits réservés  Efrem Lukatsky/AP   -  

Selon les renseignements britanniques et américains, les conseillers du président russe Vladimir Poutine ont "peur de lui dire la vérité" sur sa stratégie de guerre "défaillante" en Ukraine.

Vladimir Poutine serait "mal informé" du déroulement de la guerre en Ukraine. Ses conseillers "peur de lui révéler les pertes militaire et économiques subies par la Russie". Des remarques faites par les renseignements occidentaux, qui s'efforcent de mettre l'accent sur les échecs de la Russie dans cette guerre, et sur les divisions au sein des proches du président russe.

L’engagement fait par Moscou de réduire "radicalement" son activité militaire autour de Kyiv et dans la ville du nord Tcherniguiv "montre peut-être qu’il a été obligé de se remettre en question de manière significative", selon Jeremy Fleming, directeur des renseignements britanniques.

Ce que confirme Washington, qui reste perplexe quant aux changements des plans de Moscou, selon la directrice de la communication de la Maison-Blanche : "Nous pensons qu'il est mal informé par ses conseillers sur la performance de l'armée russe, et sur l'économie russe, paralysée par les sanctions. Car, encore une fois, ses conseillers ont trop peur de lui dire la vérité".

Sur le terrain, l'accalmie espérée se fait encore attendre. Malgré les négociations russo-ukrainiennes du mardi 29 mars en Turquie, les bombardements russes se sont poursuivis près de Kyiv et Tchernihiv. Moins de 20% des troupes russes se seraient retirées de la capitale, après avoir été repoussées par la résistance ukrainienne.

Nous ne croyons pas les belles paroles
Volodymyr Zelensky
Président ukrainien

Des promesses de retrait des forces de Moscou, auxquelles le président ukrainien Volodymyr Zelensky ne croit pas : "Nous observons que la Russie rassemble des forces pour de nouvelles attaques dans le Donbass, et nous nous y préparons. Nous ne croyons personne. Nous ne croyons pas les belles paroles. Quelque chose se passe sur le champ de bataille. Nous n'abandonnerons rien et nous nous battrons pour chaque mètre de notre terre, pour chaque citoyen".

Donbass

De son côté le ministère russe de la défense a déjà confirmé qu'il redéployait des troupes, selon le porte-parole Igor Konachenkov : "L'objectif du redéploiement des forces armées russes est d'intensifier l'activité sur les lieux prioritaires et, surtout, d'achever l'opération de libération complète du Donbass."

Comme la Russie l'a affirmé, ses troupes ont intensifié leurs attaques dans la région du Donbass, contrôlée par les séparatistes pro-russes. A Donetsk, un missile aurait tué deux personnes, et détruit une partie d'un immeuble.