Cet article n'est pas disponible depuis votre région

À Kramatorsk, l'offensive de l'armée russe semble imminente

Access to the comments Discussion
Par Euronews
AP photo
AP photo   -   Tous droits réservés  Andriy Andriyenko/AP   -  

L'hôpital de Kramatorsk est secoué par l'avancée des troupes russes. Depuis 2014, cette ville est la capitale de la partie du Donbass encore contrôlée par Kyiv.

L'hôpital prend en charge de nombreux blessés après les bombardements des troupes russes ou pro-russes. Ces frappes ont touché des bâtiments résidentiels mardi.

"Je buvais un café, je suis allé dans la chambre et c'est arrivé en un instant. C'était inimaginable. Juste 'bang' et puis plus rien" raconte Alexandr Dyachanko.

Des éclats d'obus l'ont touché, causant de graves dommages à l'ensemble de son corps ... et dans sa tête, une question revient sans cesse : "Comment peut-on donner l'ordre de détruire un quartier résidentiel. C'est ce qui se passe partout en Ukraine" enrage-t-il.

Viatcheslav Yepiefantsev a, lui, perdu sa fille d'un an lorsqu'un obus a traversé la fenêtre de son logement, sans exploser.

"Il est passé par notre fenêtre et les enfants étant des enfants, ils l'ont simplement attrapé. Ce n'était pas une grosse bombe avec une queue. Les enfants l'ont attrapé et il a explosé dans la maison" se remémore-t-il.

Le chirurgien en chef de l'hôpital dit n'avoir jamais vu de telles blessures alors que la guerre dans cette région a commencé en 2014.

En parallèle, des milliers de personnes se pressent à la gare pour partir. Les voies ferrées ont été endommagées par les bombardements, interrompant le trafic pendant plusieurs heures. Kramatorsk pourrait bien être la prochaine cible de l'armée russe, qui à défaut d'avoir pris l'ouest du pays, cherche à contrôler l'ensemble du Donbass.