Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Pour la Cour pénale internationale, l'Ukraine est une "scène de crime"

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Karim Khan et des membres de son équipe, le 13 avril à Boutcha (Ukraine)
Karim Khan et des membres de son équipe, le 13 avril à Boutcha (Ukraine)   -   Tous droits réservés  FADEL SENNA/AFP or licensors   -  

L'Ukraine est devenue une véritable "scène de crime", a estimé mercredi à Boutcha, près de Kiev, le procureur de la Cour pénale internationale.

"Nous sommes ici parce que nous avons de bonnes raisons de penser que des crimes relevant de la compétence de la Cour sont commis. Nous devons transpercer le brouillard de la guerre pour parvenir à la vérité", a lâché devant la presse le procureur de la CPI, le Britannique Karim Khan, dans cette localité située près de Kyiv, où des centaines de corps de civils ont été trouvés fin mars après le départ des troupes russes, selon les autorités ukrainiennes.

Nous sommes ici parce que nous avons de bonnes raisons de penser que des crimes relevant de la compétence de la Cour sont commis.
Karim Khan

Alors que la Russie parle toujours de mise en scène de la part de l'Ukraine, la CPI a lancé une enquête dans la ville afin de collecter des preuves et établir si des crimes de guerre y ont été commis. "Nous devons procéder étape par étape. Nous avons toute une équipe, même s'ils ne sont pas là à cause des caméras : des médecins légistes, des anthropologues judiciaires, des analystes, des enquêteurs et des avocats, pour que nous puissions vraiment nous assurer de séparer la vérité de la fiction et pour insister sur le droit de chaque individu, chaque femme, chaque homme, chaque enfant, à voir sa vie protégée, et non pas prise pour cible pour aucune raison", a précisé le procureur de la CPI.

La Cours Pénale internationale, située à La Haye aux Pays-Bas, enquête sur les crimes de guerre, les crimes contre l'humanité et les génocides, et poursuit les bourreaux et les commanditaires.

Les images de corps sans vie dans les rues de Boutcha fin mars ont horrifié le monde entier, et poussé les alliés de l'Ukraine à prendre de nouvelles sanctions sévères contre la Russie.