Bombardements à Odessa et Kharkiv, fosses communes autour de Marioupol

Access to the comments Discussion
Par euronews
Les frappes aériennes russes se poursuivent en Ukraine
Les frappes aériennes russes se poursuivent en Ukraine   -   Tous droits réservés  AP / Max Pshybyshevsky   -  

Volodymyr Zelensky affirme que huit civils dont un bébé ont été tués à Odessa après des attaques aériennes des forces russes. Un immeuble résidentiel de la ville portuaire du sud de l’Ukraine aurait notamment été touché. Le ministère russe de la Défense confirme qu’il a bien effectué des frappes dans la zone pour viser un aérodrome militaire mais nie avoir ciblé des civils.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba n’est pas de cet avis : "Le seul objectif des frappes de missiles russes sur Odessa est la terreur. La Russie doit être désignée comme un État soutenant le terrorisme et traitée en conséquence", a-t-il notamment déclaré dans un tweet.

A Marioupol, les derniers combattants ukrainiens sont toujours retranchés avec des civils dans l’usine sidérurgique Azovstal. Sur une vidéo, on peut voir des femmes et des enfants. Leur évacuation a pour l’instant échoué.

Cette situation critique a été évoquée par Le président ukrainien lors de sa dernière conférence de presse, tenue dans une station de métro : "Nous avons dit que nous étions prêts à accepter n'importe quel format d'échange pour notre peuple qui est piégé dans cette terrible situation, dans un environnement aussi sanglant. Mais quand le président russe a dit récemment - on m'a montré son message - qu'il restait une citadelle mais qu’ils ne l'attaqueraient pas, et qu'après cela, en deux heures seulement, ils ont commencé à la bombarder. Toute question de confiance n'est plus sur la table. Ayons au moins un dialogue pragmatique".

Sur des images satellite capturées par la société américaine Maxar Technologies, des fosses communes ont été découvertes aux alentours de Marioupol. Selon les autorités locales, les soldats russes y transportent les corps des victimes.

Des combats acharnés se poursuivent également autour de Kharkiv, à l’est du pays, où l’armée russe dit avoir procédé à plus de 1 000 frappes en 24 heures. Trois villages situés au nord de villes auraient toutefois été repris par les forces ukrainiennes.