Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Quelle cérémonie d'investiture Emmanuel Macron choisira-t-il ?

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
La Grand Croix de la Légion d'honneur, remise au président lors de son investiture
La Grand Croix de la Légion d'honneur, remise au président lors de son investiture   -   Tous droits réservés  AFP   -  

Comme un air de déjà vu. Les prochains jours seront un bis repetita pour Emmanuel Macron, du moins du point de vue institutionnel. Pour le reste, il va falloir s'adapter au message envoyé par les Français.

Le Conseil constitutionnel doit publier les résultats officiels de l'élection présidentielle mercredi. Le même jour, Emmanuel Macron tiendra un conseil des ministres.

Le mandat d'Emmanuel Macron prend fin le 14 mai. Il devra donc fixer une date pour sa cérémonie d'investiture, d'ici là, au palais de l'Élysée.

C'est la quatrième fois qu'un président se succède à lui-même sous la Vè République, et cela rend généralement cette cérémonie moins spectaculaire. Verra-t-on à nouveau Emmanuel Macron remonter les Champs-Elysées ? En 2002, Jacques Chirac s'était contenté du strict minimum pour sa cérémonie de réélection, renonçant à le faire.

Habituellement, 21 coups de canon sont tirés pour marquer l'inauguration, bien que les présidents François Mitterrand et Jacques Chirac aient tous deux sauté cette tradition pour leur réélection en 1988 et 2002.

Ces deux présidents avaient aussi renoncé à se faire retirer le portrait : sauf surprise, la photo officielle du nouveau chef de l'Etat devrait rester la même.

Enfin, côté gouvernement, le Premier ministre avait annoncé en début de semaine qu'il démissionnerait après l'élection, mais certains disent que Jean Castex pourrait rester jusqu'aux législatives de mi-juin, prochain rendez-vous politique pour les électeurs français.