"Partygate" : de nouvelles photos compromettantes pour Boris Johnson

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
L'une des photos dévoilées lundi par la chaîne de télé britannique ITV.
L'une des photos dévoilées lundi par la chaîne de télé britannique ITV.   -   Tous droits réservés  ITV

Un verre à la main, le Premier ministre britannique porte un toast devant un groupe de personnes. Sur la table, on aperçoit distinctement des verres, de la nourriture et des bouteilles de vin. Ces photos dévoilées lundi par la chaîne de télé britannique ITV auraient été prises le 13 novembre 2020 lors d'un pot de départ pour le chef de la communication Lee Cain, alors que le Royaume-Uni vivait son deuxième confinement. Les fêtes étaient alors strictement interdites. 

Ces photos plongent une nouvelle fois Boris Johnson dans l'embarras, alors qu'il est empêtré depuis plusieurs mois dans le scandale du "PartyGate". Elles pourraient surtout prouver que le Premier ministre a délibérément menti au Parlement britannique. Interrogé au Parlement en décembre 2020 sur le rassemblement de novembre, Boris Johnson avait en effet assuré qu'il n'y avait pas eu de fête à cette date et qu'il était certain que les règles n'avaient pas été enfreintes.

Il a reçu une amende de la police pour avoir participé à une fête d'anniversaire surprise pour ses 56 ans à Downing Street mais n'a pas été sanctionné pour ce pot de départ, ce qui a relancé les critiques.

La cheffe adjointe du Parti travailliste, Angela Rayner, a jugé "stupéfiant" que le dirigeant conservateur n'ait pas reçu d'amende pour ce rassemblement "qui ne ressemblait pas particulièrement à du travail", a-t-elle déclaré à ITV.

Ces images arrivent au plus mauvais moment pour Boris Johnson. Dans quelques jours, la haute-fonctionnaire Sue Gray rendra son rapport intégral sur les fêtes organisées au 10 Downing Street en plein confinement. Une enquête parlementaire débutera ensuite, visant à à déterminer si Boris Johnson a sciemment trompé les députés dans cette affaire, en affirmant à maintes reprises à la chambre des Communes que toutes les règles avaient été respectées.