Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Guerre en Ukraine : un tiers des Ukrainiens déplacés ou réfugiés

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Des réfugiés ukrainiens qui traversent la frontière entre l'Ukraine et la Moldavie, 26 février 2022.
Des réfugiés ukrainiens qui traversent la frontière entre l'Ukraine et la Moldavie, 26 février 2022.   -   Tous droits réservés  AP   -  

Avec la guerre en Ukraine, la barre des 100 millions de déplacés dans le monde a été dépassée pour la toute première fois. Depuis le début de l'invasion russe, 6,5 millions d'Ukrainiens ont été contraints de fuir à l'étranger.

"Comme l'a annoncé le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) ce week-end, la guerre en Ukraine et d'autres guerres ont désormais porté le nombre de personnes contraintes de fuir les conflits, la violence, les violations des droits humains et les persécutions à niveau record de plus de 100 millions", explique le directeur de la coordination du bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), Ramesh Rajasingham. 

Depuis trois mois, des milliers de réfugiés fuyant la guerre Ukraine sont passés par le poste-frontière de Medyka pour rejoindre la Pologne. 

En plus des réfugiés, plus de 8 millions de personnes ont été déplacées à l’intérieur de l’Ukraine. Au total, plus de 14,5 millions de personnes, soit près d'un tiers de la population ukrainienne, ont été contraintes de fuir leur foyer depuis le début de l'invasion russe.

"Aucune ville d'Ukraine n'est sûre pour nous. C'est donc une question de chance que nous soyons en sécurité ou pas", dit Alina, une Ukrainienne qui a dû fuir de chez elle.

Le prince Charles a rencontré des réfugiés

La famille royale britannique aussi est sensible à la cause des réfugiés. Le prince Charles s'est rendu mercredi dans la capitale roumaine pour rendre visite à des réfugiés ukrainiens qui viennent quotidiennement au centre de dons Romexpo pour recevoir des aides.

Selon les Nations unies, plus de 972 000 Ukrainiens ont fui vers la Roumanie.

La question du changement climatique inquiète

De nombreux historiens s'accordent à dire que l'Europe n'avait pas connu un flot aussi rapide de réfugiés depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Mais la situation était déjà grave en 2021 avec 90 millions de personnes déracinées au vu de vagues de violences dans plusieurs pays du monde. L'Afghanistan, le Burkina Faso, la Birmanie, le Nigeria, l'Éthiopie ou encore la République démocratique du Congo sont cités.

Si le Haut Commissariat, félicite l'élan de solidarité mondial en faveur de l'Ukraine, l'agence, rappelle que la réaction aurait dû être la même pour toutes les crises mondiales et que cela demeure un "palliatif, non un remède".

En plus des conflits, la question du changement climatique inquiète.

Il y a quelques jours, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a révélé qu'en 2021, parmi les 59,1 millions de personnes forcées de se déplacer à l'intérieur de leur pays, quelque 23,7 millions ont du le faire en raison d'événements météorologiques catastrophiques tels que des inondations, tempêtes et cyclones.