Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Présidentielle colombienne : un ancien guérillero de gauche favori des sondages

Access to the comments Discussion
Par Camille Pauvarel
Le candidat de gauche Gustavo Petro vote à Bogota, Colombie le 29 mai 2020.
Le candidat de gauche Gustavo Petro vote à Bogota, Colombie le 29 mai 2020.   -   Tous droits réservés  Fernando Vergara/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved   -  

Ce dimanche 29 mai, environ 39 millions d'électeurs sont appelés à choisir leur prochain président. Parmi les six candidats, le sénateur de gauche Gustavo Petro de la coalition du Pacte historique est le favori des sondages. Menacé de mort, cet ancien guérillero est sous haute protection ainsi que sa colistière, Francia Marquez. Après lui, les intentions de votes se portent sur Federico Gutiérrez ou "Fico" pour ses partisans, candidat de droite au sein d'une alliance de plusieurs partis intitulée l'Équipe pour la Colombie. Et enfin l'indépendant populiste et millionnaire Rodolfo Hernández, de la Ligue des dirigeants anti-corruption.

Arrivé à l'ouverture de son bureau de vote, le président sortant Ivan Duque, qui ne pouvait se présenter à nouveau a encouragé les Colombiens à aller voter pacifiquement pour "renforcer la démocratie".

"J'invite tous les Colombiens à voter avec enthousiasme, avec joie, sans haine, sans préjugé, sans parti pris. Puissions-nous comprendre que cette journée est un renforcement institutionnel de notre pays" a déclaré Iván Duque.

Ces élections présidentielles se déroulent un an après la répression brutale des manifestations de rue déclenchée par la grave crise socio-économique.

Pour garantir la sécurité, l'impopulaire gouvernement colombien a déployé 300 000 policiers et militaires. De nombreux observateurs internationaux se trouvent aussi sur place.