Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Chaos au Stade de France : "une fraude massive de faux billets"

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Des supporters de Liverpool attendent devant le Stade de France avant la finale de la Ligue des champions, à Saint-Denis près de Paris, samedi 28 mai 2022.
Des supporters de Liverpool attendent devant le Stade de France avant la finale de la Ligue des champions, à Saint-Denis près de Paris, samedi 28 mai 2022.   -   Tous droits réservés  AP Photo/Christophe Ena   -  

Le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin dénonce une "fraude massive, industrielle de faux billets" qui serait en grande partie à l'origine des désordres en marche de la finale de la Ligue des champions. 

Gérald Darmanin estime par ailleurs que "sans les décisions prises par la police et le préfet, il y aurait eu des morts"

Le ministre de l'Intérieur a tiré cette conclusion à l'issue d'une rencontre avec la ministre des Sports, les organisateurs de la finale de Ligue des champions, et les autorités locales pour "tirer les leçons" d'un fiasco qui survient à un an de la Coupe du monde 2023 de rugby et à deux ans des JO 2024 de Paris.

De son côté, Downing Street s'est dit "extrêmement déçu" lundi par le traitement infligé aux supporters anglais de Liverpool samedi lors de la finale de Ligue des champions, repoussés par les forces de l'ordre aux abords du stade parisien où se jouait la rencontre face au Real Madrid.

"Les supporters méritent de savoir ce qui s'est passé", a ajouté le porte-parole de Boris Johnson, exhortant l'UEFA à "travailler étroitement avec les autorités françaises dans une enquête complète" et à en publier les conclusions.

Au surlendemain des scènes chaotiques autour du Stade de France, de bousculades, de tentatives d'intrusion d'individus sans billet ou encore de supporters sous le choc d'une intervention des forces de l'ordre ou victimes de vols, la nouvelle ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castera, doit gérer sa première crise.

"Avec le ministre de l'Intérieur, nous déplorons les incidents qui ont émaillé la soirée de la Ligue des champions samedi soir au Stade de France et regrettons que certains supporters munis de billets n'aient pu assister au match", a-t-elle expliqué dans un communiqué publié dimanche.

La police de Liverpool, présente autour du Stade de France, a jugé que "l'immense majorité" des supporters anglais "se sont comportés d'une manière exemplaire" -, c'est la mise en cause dès samedi soir par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, de "milliers de supporters britanniques sans billet ou avec des faux billets qui ont forcé les entrées".

Dans un rapport remis dimanche au ministre de l'Intérieur, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, estime le nombre de spectateurs qui se sont présentés "sans doute entre 30 000 et 40 000 personnes au-delà des 80 000 admissibles dans le stade".

Le sénateur LR Michel Savin, président du groupe d'études pratiques sportives et grands événements sportifs, a déjà annoncé qu'il allait demander l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire. "400 millions de téléspectateurs ont assisté à ce que je considère être une humiliation pour notre pays qui s'apprête à accueillir la Coupe du monde de rugby, puis les Jeux olympiques et paralympiques", a-t-il regretté.