Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky limoge le chef de la sécurité de Kharkiv

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky à Kharkiv, 29 mai
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky à Kharkiv, 29 mai   -   Tous droits réservés  AP   -  

Après plus de trois mois de guerre en Ukraine, Moscou continue d’exercer la pression sur le Donbass.

Après l’échec de Kharkiv, les forces russes redéployées dans le Sud, continuent de progresser en direction des villes clefs de Severodonetsk et Lyssytchansk, pilonnées sans relâche. 

Situées de part et d'autre de la rivière Siversky Donets, elles sont menacées d'encerclement par les forces russes, qui cherchent à établir un contrôle complet sur le bassin minier du Donbass.

Le dirigeant de la république russe de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, avait revendiqué quant à lui samedi soir avoir pris le contrôle de Severodonetsk, ville qui comptait 100 000 habitants avant la guerre.

Le maire de Severodonetsk, Olexander Stryuk, a alerté sur l'aggravation de la situation sanitaire dans sa ville privée d'électricité depuis plus de deux semaines et vidée de ses habitants. Les "bombardements constants" compliquent beaucoup l'approvisionnement, notamment en eau potable, des milliers d'habitants encore sur place.

L'Ukraine dit reprendre du terrain près de Kherson

Mais d'un autre coté, Kyiv affirme reprendre du terrain dans la région de Kherson, aux mains des Russes depuis le début de l'invasion. 

"Kherson, tiens bon, nous sommes proches!", affirme l'état-major ukrainien sur sa page Facebook.

Dans son point de situation publié dans la nuit de dimanche à lundi, l'armée ukrainienne affirme avancer dans la région de Kherson, du côté des villages de Andriyivka, Lozove et Bilohirka.

Cette offensive ukrainienne sur Kherson intervient alors que les nouvelles autorités de Kherson, désignées par le Kremlin, ont d'ores et déjà exprimé le souhait d'être rattachées à la Russie, laquelle a annoncé qu'elle allait permettre aux habitants de demander un passeport russe via "une procédure simplifiée".

Kherson est stratégiquement située dans le sud de l'Ukraine, près de l'embouchure du Dniepr sur la mer Noire.

Kyiv annonce le limogeage du chef de la sécurité de Kharkiv

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est rendu dimanche pour la première fois depuis l'invasion russe dans l'est du pays, dans la région de Kharkiv, d'où Moscou a retiré ces dernières semaines ses troupes pour les concentrer sur d'autres fronts.

Il a annoncé le limogeage du chef des services secrets de la région de Kharkiv, pour ne pas avoir travaillé à défendre la ville.

"Je suis venu, j'ai vu, et j'ai limogé le chef du Service de sécurité d'Ukraine (SBU, services secrets ukrainiens) de la région (de Kharkiv), parce qu'il ne travaillait pas à la défense de la ville depuis les premiers jours de cette guerre, mais ne pensait qu'à lui-même", a expliqué le président Zelensky dans son message vidéo quotidien. "Pour quelles raisons? Les policiers le découvriront".

Bombardée quasi quotidiennement depuis le début de l'invasion russe le 24 février, Kharkiv, la deuxième ville du pays, connaît un répit depuis quelques semaines avec le départ des troupes russes dans d'autres directions, à l'Est et au Sud. La partie orientale de la ville reste néanmoins parfois ciblée.

Nouvelles sanctions européennes au menu

Le président ukrainien doit parler lundi au début du sommet européen, par visioconférence depuis Kyiv. De nouvelles sanctions contre Moscou sont au menu de cette réunion des Vingt-Sept.

Outre l'embargo pétrolier, le paquet de sanctions vise l'exclusion de banques russes du système financier international Swift, une aide à l'Ukraine allant jusqu'à neuf milliards d'euros en 2022.

Cette adresse du président Zelensky intervient au lendemain de sa visite très médiatisée dimanche à Kharkiv, la deuxième ville d'Ukraine, dans le nord-est du pays. Une sortie inédite depuis l'invasion russe de fin février.

"Nous défendrons notre terre jusqu'au bout. Ils n'ont aucune chance", a déclaré M. Zelensky dimanche, allant à la rencontre de militaires sur le terrain, en gilet pare-balles et treillis, et visitant les décombres de bâtiments détruits à Kharkiv.

Début de reconstruction dans la région de Kyiv

Alors que le conflit continue sur plusieurs fronts, dans la région de Kyiv, les Ukrainiens s’activent pour reconstruire un maximum de logement pour le retour des civils qui ont été déplacés.

Le sujet de la reconstruction sera également abordé ce lundi lors du sommet européen consacré à l'Ukraine. 

Pendant ce temps, de nombreux civils en danger continuent de fuir l’est du pays. La petite ville de Pokrovsk est devenue une des portes de sortie ferroviaire pour les des habitants du Donbass. 

Depuis le début de la guerre, plus de 8 millions de personnes ont été déplacées à l’intérieur de l’Ukraine.