This content is not available in your region

G7: l'Ukraine demande plus d'armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kyiv

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Des oiseaux survolent un immeuble résidentiel après des explosions, à Kyiv, en Ukraine, dimanche 26 juin 2022.
Des oiseaux survolent un immeuble résidentiel après des explosions, à Kyiv, en Ukraine, dimanche 26 juin 2022.   -   Tous droits réservés  Nariman El-Mofty/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d'armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l'aube sur un quartier proche du centre de Kyiv.

"Le sommet du G7 doit répondre par plus de sanctions contre la Russie et plus d'armes lourdes pour l'Ukraine", a exhorté sur Twitter Dmytro Kouleba, le chef de la diplomatie ukrainienne, appelant à "vaincre l'impérialisme maladif" russe à la suite de cette attaque qui a fait au moins quatre blessés.

"Une enfant ukrainienne de 7 ans dormait paisiblement à Kyiv jusqu'à ce qu'un missile de croisière russe fasse exploser son immeuble", a déploré le ministre des Affaires étrangères ukrainien.

Pourtant épargnée par les bombardements russes depuis début juin, Kyiv a de nouveau été visée tôt dimanche matin, a constaté une équipe de l'AFP, qui a vu les trois derniers étages d'un immeuble en feu et sa cage d'escalier complètement détruite.

Le maire de la capitale ukrainienne, Vitaly Klitschko, a dénoncé un moyen "d'intimider les Ukrainiens (...) à l'approche du sommet de l'Otan", prévu à partir de mardi à Madrid.

"Il est extrêmement important qu'au cours des sommets de cette semaine, le G7 et l'OTAN démontrent que leur engagement pour défendre l'Ukraine ne sera jamais plus faible que le désir de (Vladimir) Poutine de s'en emparer", a par ailleurs insisté dimanche M. Kouleba dans une tribune co-écrite avec son homologue britannique, Liz Truss.

Le ministre a de nouveau appelé à "augmenter et accélérer l'approvisionnement en armes lourdes, durcir les sanctions contre tous ceux qui contribuent à la guerre de Poutine et arrêter complètement les importations d'énergie russe".

"Chaque arme supplémentaire aidera les Ukrainiens à repousser les envahisseurs russes" et "chaque nouvelle sanction contribuera à priver la machine militaire de Poutine de ressources et à sauver davantage de vies", a-t-il affirmé.