This content is not available in your region

Ukraine : au moins 11 morts dans le bombardement d'un centre commercial dans le centre du pays

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Centre commercial à Krementchouk en flammes après avoir été touché par une frappe, le 27 juin 2022
Centre commercial à Krementchouk en flammes après avoir été touché par une frappe, le 27 juin 2022   -   Tous droits réservés  Service de secours ukrainiens via AFP

Un missile russe a touché ce lundi un centre commercial "très fréquenté" à Krementchouk, dans le centre de l'Ukraine, faisant des morts et des blessés, ont annoncé les autorités locales, précisant que le bilan pourrait être très lourd.

Au moins 11 personnes ont été tuées dans cette frappe, selon le dernier bilan communiqué par le gouverneur régional, Dmytro Lounine. Ce dernier avaient indiqué, précédemment sur Telegram, qu'au moins 40 blessés avaient été pris en charge par les services de secours.

Dans un autre message, le gouverneur régional avait indiqué que "les occupants ont tiré au missile sur un centre commercial où se trouvaient plus de mille civils. Le centre commercial est en feu et les sauveteurs luttent contre l'incendie. Le nombre de victimes est impossible à imaginer".

Полтавщина. Кременчук. Окупанти вдарили ракетами по торговельному центру, де було понад тисячу цивільних. ТРЦ палає, рятувальники займаються гасінням пожежі, кількість жертв неможливо навіть уявити. Жодної небезпеки для російської армії. Жодної стратегічної цінності. Лише намагання людей жити нормальним життям, що так злить окупантів. Росія продовжує виміщати своє безсилля на звичайних громадянах. Сподіватися на адекватність і людяність з її боку марно.

Posted by Володимир Зеленський on Monday, June 27, 2022

Le président ukrainien a également partagé sur Facebook une vidéo du centre commercial en flammes situé dans cette ville de plus de 200 000 habitants située dans l'Oblast de Poltava et à 300 km au sud-est de Kyiv. Dans son message, Volodymyr Zelensky a également indiqué qu'il y avait "plus d'un millier de personnes" à l'intérieur de ce complexe au moment de la frappe. 

#Полтавська область: внаслідок ракетного обстрілу зайнявся торговельний центр у Кременчуці. На місці працюють...

Posted by ДСНС України on Monday, June 27, 2022

Les services de secours d'urgence ukrainiens ont déclaré que plus d'une centaine de personnes avait été dépêchées sur les lieux pour circonscrire l'incendie et porter assistance aux blessés dans ce centre commercial de plus de 10 000 m².

Selon l'armée de l'air ukrainienne, le centre commercial a été frappé par des missiles anti-navires Kh-22 tirés depuis des bombardiers à longue portée Tu-22, depuis la région russe de Koursk.

КРАЇНА-ОКУПАНТ, КРАЇНА-ТЕРОРИСТ! У торгівельно-розважальний центр в місті Кременчук російські окупанти влучили ракетами...

Posted by Командування Повітряних Сил ЗСУ / Air Force Command of UA Armed Forces on Monday, June 27, 2022

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a, lui, déclaré après cette attaque que "la Russie est une honte pour l'humanité et qu'elle doit faire face aux conséquences" ajoutant que "la réponse devrait être plus d'armes lourdes pour l'Ukraine, plus de sanctions contre la Russie et plus d'entreprises quittant la Russie".

Une attaque qui met en lumière "la cruauté et de la barbarie" de Poutine

Boris Johnson a condamné ce lundi la frappe russe sur un centre commercial en Ukraine, qui montre selon lui "la cruauté et la barbarie" de Vladimir Poutine et ne fait que "renforcer la détermination" occidentale à soutenir Kyiv.

"Cette attaque épouvantable a montré une fois de plus les profondeurs de la cruauté et de la barbarie auxquelles le dirigeant russe est prêt à tomber", a déclaré le Premier ministre britannique dans un communiqué.

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a, lui, déclaré que le monde était "horrifié" par la frappe de missile russe sur le centre commercial de Krementchouk.

Décrivant la frappe de missile comme "la dernière en date d'une série d'atrocités", le secrétaire d'Etat a dit sur Twitter que les Etats-Unis continueraient de soutenir leurs partenaires ukrainiens et feraient "rendre des comptes à la Russie, y compris à ceux responsables d'atrocités".

Kharkiv également touchée par une frappe meurtrière

De nouveaux bombardements russes sur la grande ville de Kharkiv, dans le nord-est de l'Ukraine, ont par ailleurs fait lundi soir quatre morts et 19 blessés dont quatre enfants, a indiqué le gouverneur régional Oleg Sinegoubov.

"L'ennemi terrorise délibérément la population civile", a-t-il écrit sur Telegram.

Dimanche, pour la première fois depuis le 5 juin, Kyiv avait été frappée par des missiles russes tandis que des combats acharnés se poursuivaient dans l'est du pays.

Zelensky réclame le soutien du G7

La question de l'Ukraine est centrale au sommet du G7 qui se tient actuellement en Allemagne. Dans une allocution par visioconférence depuis Kyiv, s'exprimant avant l'annonce de la frappe à Krementchouk, Volodymyr  Zelensky avait assuré aux dirigeants des sept puissances industrielles, rassemblés dans les Alpes bavaroises, que ce n'était "pas le moment de la négociation" avec Moscou, selon des propos rapportés par la présidence française.

Durant ce discours à huis-clos, le dirigeant a insisté sur la "nécessité d'un soutien plein, entier, très opérationnel à l'Ukraine", selon Paris.