This content is not available in your region

Guerre en Ukraine : civils piégés à Lyssytchansk, au moins 17 morts dans la région d'Odessa

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Une femme se couvre les oreilles lors d'un raid aérien russe à Lyssytchansk, 16 juin 2022.
Une femme se couvre les oreilles lors d'un raid aérien russe à Lyssytchansk, 16 juin 2022.   -   Tous droits réservés  AP

Alors que l'OTAN a promis un soutien indéfectible à l'Ukraine, sur le terrain, l'armée ukrainienne fait face à d'importantes difficultés. Au moins 17 personnes ont été tuées lors de frappes sur des immeubles de la région d'Odessa, dans le sud de l'Ukraine, selon Kyiv.

La situation à Lyssytchansk, ville de l'Est de l'Ukraine sous pression de l'armée russe, est "extrêmement difficile" avec des bombardements "très puissants", rendant impossibles les évacuations de civils, a annoncé jeudi le gouverneur régional.

"Il y a beaucoup de bombardements et depuis plusieurs directions. L'armée russe s'est approchée depuis différentes directions vers Lyssytchansk", a indiqué Serguiï Gaïdaï dans une vidéo sur Telegram.

Selon lui, les forces de Moscou restent toutefois "à la périphérie" de la ville, où ne se déroulent pas de combats de rues dans l'immédiat.

Selon M. Gaïdaï, les bombardements sur Lyssytchansk sont "très puissants", ce qui "ne rend plus possible les évacuations" pour les quelque 15.000 civils se trouvant encore dans la ville, qui comptait 100 000 habitants avant la guerre.

"Nous pouvons simplement dire que les Russes sont extrêmement nombreux et arrivent de tous côtés. Il y a un nombre incroyable de véhicules et d'artilleries", a-t-il conclu.

Lyssytchansk est la dernière grande ville qu'il reste à conquérir pour les Russes dans la région de Lougansk, l'une des deux provinces du bassin industriel du Donbass, que Moscou entend entièrement contrôler.

Au moins 17 morts à Odessa

Au moins 17 personnes ont été tuées lors de frappes sur des immeubles de la région d'Odessa, dans le sud de l'Ukraine, selon Kyiv.

Un missile tiré par un "avion stratégique" depuis la mer Noire a fait "14 morts et 30 blessés, dont trois enfants", selon le dernier bilan des services d'urgence ukrainiens. 

Un autre missile, tiré par le même avion, a touché deux autres immeubles situés non loin, faisant "trois morts, dont un enfant", ont ajouté les secouristes.

La première frappe a "touché un immeuble résidentiel de neuf étages, dans la région de Bilgorod-Dniester", à environ 80 km au sud d'Odessa, selon le porte-parole de l'administration de la région d'Odessa, Serguiï Bratchouk.

Près de 16 millions d'Ukrainiens ont besoin d'une aide humanitaire

"Près de 16 millions de personnes en Ukraine ont aujourd'hui besoin d'une aide humanitaire. Ils ont notamment besoin d'eau, de nourriture, de soin et de logement. Ce sont des chiffres provisoires que l'ONU est en train de réviser", a expliqué Osnat Lubrani, la coordinatrice humanitaire de l'ONU en Ukraine. 

Les Russes quittent l'île aux Serpents

L'Ukraine s'est félicité du départ des forces russes de l'île aux Serpents, qu'elles avaient prise dès les premières heures de leur offensive, une victoire hautement symbolique pour Kyiv.

Moscou a affirmé retirer ses troupes "en signe de bonne volonté", ses objectifs ayant été "atteints" et pour faciliter les exportations de céréales ukrainiennes d'Ukraine par la mer Noire.

Cet îlot militarisé est situé au sud-ouest d'Odessa, le plus grand port ukrainien où ont été amassées des millions de tonnes de grains, et face à l'embouchure du Danube.

La version des militaires ukrainiens est radicalement différente: les Russes ont abandonné l'île aux Serpents parce qu'ils se sont retrouvés "dans l'incapacité de résister au feu de notre artillerie, de nos missiles et de nos frappes aériennes".

"L'ennemi s'est enfui dans deux vedettes", laissant "en feu" cet îlot où "des explosions se font toujours entendre", ont-ils encore dit, précisant qu'ils allaient maintenant y rétablir un "contrôle physique direct".

"Les Russes eux-mêmes, durant leur retraite, ont fait exploser" leurs propres équipements militaires "et perdu un hélicoptère en mer", a indiqué l'armée ukrainienne.

"L'île aux Serpents est un point stratégique et cela change considérablement la situation en mer Noire (...). Cela ne garantit pas encore que l'ennemi ne reviendra pas. Mais cela limite déjà considérablement les actions des occupants", a martelé dans la soirée le président Voldymyr Zelensky.