Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le Japon en deuil après l'assassinat de l'ex-Premier ministre Shinzo Abe

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy  avec AFP
Hommages à Shinzo Abe à Nara (9/07/2022)
Hommages à Shinzo Abe à Nara (9/07/2022)   -   Tous droits réservés  上所啓二/AP

Le corps de Shinzo Abe a été rapatrié ce samedi à son domicile de Tokyo.

Funérailles mardi

Le Japon est en deuil au lendemain de l'assassinat de son ancien Premier ministre, abattu de deux balles dans le coup alors qu'il tenait un meeting électoral en pleine rue dans la ville de Nara.

De nombreux Japonais se pressaient pour déposer des fleurs et rendre hommage à celui qui a régné durant près de neuf années, un record de longévité pour un Premier ministre japonais.

"Il a contribué et aurait pu contribuer encore beaucoup plus pour le pays. C'est une grande perte pour le Japon", dit un homme.

"C'est incroyable de voir une attaque comme celle-ci dans un Japon sûr. C'est incroyable que quelqu'un se promène avec une arme comme ça", ajoute un habitant de Tokyo.

C'est une grande perte pour le Japon.
Un habitant de Tokyo

L'assassin, un ancien membre de la marine japonaise d'une quarantaine d'années, a été arrêté. Les raisons de son geste demeurent floues. Il aurait expliqué à la police avoir délibérément visé Shinzo Abe en raison de son lien avec une organisation, probablement religieuse. Il semblait avoir confectionné une arme artisanale.

De nombreux hommages

La mort de l'ex-Premier ministre japonais a ému de nombreux dirigeants étrangers, dont le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell :

"Nous sommes tous sous le choc. Shinzo Abe était un ami de l'Europe. Il a beaucoup contribué à l'amitié entre le Japon et l'Union européenne ainsi qu'au progrès et à la stabilité du monde", a-t-il déclaré en marge du G20 en Indonésie.

Shinzo Abe était un ami de l'Europe.
Josep Borrell
Chef de la diplomatie européenne

Autre réaction, celle du président américain Joe Biden qui s'est rendu à l'ambassade du Japon à Washington où il a signé un livre de condoléances :

"J'aimerais dire quelques mots sur le meurtre horrible et choquant de mon ami le Premier ministre japonais Abe. [....] Je prie pour sa femme et sa famille ; les États-Unis sont solidaires de notre allié, le Japon."

Les États-Unis sont solidaires de notre allié, le Japon.
Joe Biden
Président américain

Enfin à New York, le Conseil de Sécurité de l'ONU a observé une minute de silence à la mémoire de Shinzo Abe, dont les funérailles doivent avoir lieu mardi à Tokyo.