Crash d'un avion-cargo en Grèce: les 8 personnes de l'équipage retrouvées mortes

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Paleochori, en Grèce
Paleochori, en Grèce   -   Tous droits réservés  ΤΣΟΥΤΣΑΣ ΛΑΣΚΑΡΗΣ/ 2022 ΑΘΗΝΑΪΚΟ ΠΡΑΚΤΟΡΕΙΟ ΕΙΔΗΣΕΩΝ - ΜΑΚΕΔΟΝΙΚΟ ΠΡΑΚΤΟΡΕΙΟ ΕΙΔΗΣΕΩΝ   -  

Une immense boule de feu et plusieurs explosions: c’est ce que les habitants de Paleochori disent avoir vu dans le ciel ce samedi soir… Un avion-cargo Antonov s'est écrasé près de cette ville du Nord de la Grèce. L'appareil volait entre la Serbie et la Jordanie. _"L’avion était un Antonov 12, dont le propriétaire était la compagnie ukrainienne Meridian LTD. (...)_Malheureusement, selon les informations disponibles, les huit membres de l’équipage ont perdu la vie lors de l’accident d’avion." a déclaré Nebojsa Stefanovic, le ministre serbe de la Défense.

Une cargaison dangereuse

Ce dernier a précisé que l'avion transportait environ 11 tonnes d'armements, notamment des mines de mortier éclairantes, à destination du Bangladesh, qui ont pris feu au moment du crash. Il a toutefois précisé qu'il s'agissait d'une transaction convenue avec le ministère de la Défense du Bangladesh "en accord avec les règles internationales". "Malheureusement certains médias ont spéculé sur le fait que ce vol transportait prétendument des armements à destination de l’Ukraine ce qui est complètement faux", a-t-il déclaré.

Sept véhicules de pompiers ont été déployés sur les lieux du crash, sans pouvoir approcher de l'appareil qui continuait d'être secoué par des explosions.

Samedi soir, les personnes vivant dans un rayon de 2 km autour du site du crash ont été invitées à rester chez elles et à porter des masques. Dimanche, deux pompiers ont été emmenés à l'hôpital en raison de difficultés respiratoires dues aux fumées toxiques. La police a demandé aux journalistes proches du crash de mettre des masques.

Des circonstances encore inconnues

Selon des informations de presse, l'avion assurait la liaison entre la Serbie et la Jordanie, et venait de demander une autorisation d'atterrissage d'urgence sur l'aéroport grec de Kavala, mais il n'a pas réussi la manœuvre à temps. "L'avion s'est écrasé à environ deux kilomètres d'une zone habitée", a déclaré le maire de Paggaio, une ville voisine, sur la chaîne Open TV.