Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Brésil : le président d'extrême droite Jair Bolsonaro officiellement candidat à sa réélection

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Jair Bolsonaro candidat officiel à sa réélection.
Jair Bolsonaro candidat officiel à sa réélection.   -   Tous droits réservés  Bruna Prado/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.   -  

Le président d'extrême droite brésilien Jair Bolsonaro a lancé dimanche sa candidature à l'élection présidentielle d'octobre, au cours d'un meeting à Rio, critiquant à nouveau le système de vote électronique et et son adversaire en tête dans les sondages, l'ex-président de gauche Lula.

Prononçant un discours d'une heure centré sur la religion, les armes et la famille. Le président brésilien d'extrême droite s'est définit comme le seul rempart possible contre la menace communiste, faisant allusion à son principal adversaire, l'ancien président Lula : "Nous sommes majoritaires. Nous sommes les bons, et nous sommes prêts à nous battre pour notre liberté et notre patrie. Nous devons attirer les jeunes gauchistes de notre côté, leur montrer la vérité et leur montrer ce qu'ils ont à perdre avec leur candidat"

Cette annonce intervient alors que le président continue de mettre en garde contre ce qu'il appelle les failles du système électronique de vote. Certains craignent qu'il refuse d'accepter le résultat de l'élection en cas de défaite, comme son ancien homologue américain Donald Trump.

Alors que son image est écornée par l'impact économique de l'inflation, Jair Bolsonaro est bien devancé par Luis Inácio Lula da Silvadans les sondages. L'ancien président de gauche a été officiellement désigné comme candidat par le parti des travailleurs la semaine dernière. Selon le dernier sondage Datafolha, réalisé en juin, le fondateur du Parti des travailleurs (PT) obtiendrait au premier tour 47% des suffrages, loin devant Jair Bolsonaro (28%).

Cette annonce de candidature a été faite à l'occasion de la convention du Parti libéral (PL), au gymnase Maracanazinho de Rio de Janeiro.

Dispositif de sécurité

Douze mille personnes ont suivi le discours, ont assuré ses organisateurs, même si le stade couvert ne semblait pas rempli.

Le président est apparu sur scène avec un gilet pare-balles sous sa chemise, tandis qu'un important dispositif de sécurité, incluant des détecteurs de métaux, avait été mis en place.

Un mois avant l'élection présidentielle de 2018 qu'il a remportée, Jair Bolsonaro avait été poignardé au ventre au cours d'un rassemblement.