Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Face aux risque de feux forêts, la Géorgie veut améliorer sa prévention

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Forêt Géorgienne
Forêt Géorgienne   -   Tous droits réservés  Michael Macor/San Francisco Chronicle   -  

Depuis le début de l’été, les incendies ravagent des hectares de forêt partout en Europe… mais aussi dans le Caucase. A cheval entre le Moyen-Orient et l’Europe, la Géorgie est le poumon vert de cette région… 40% de son territoire est constitué de forêts. 

Les autorités locales sont sur le qui-vive, comme le confirme Natia Iordanishvili, directrice Adjointe de l'Agence nationale des forêts: "En Géorgie, nous avons généralement de nombreux cas d'incendies de forêt pendant l'été, mais heureusement, nous n'avons pas eu de perte massive de zones boisées jusqu'à ce stade. Mais le changement climatique ne nous permet pas de relâcher notre vigilance. En conséquence, on s'attend à ce que le nombre d'incendies de forêt en Géorgie augmente, et c'est pourquoi il est important de prendre des mesures préventives."

Une de ces mesures pourrait être la réduction drastique des sources d’émission de gaz à effet de serre, qui contribuent aux épisodes caniculaires, et remplacer l’utilisation des combustibles fossiles par des énergies plus respectueuses de l’environnement. Kakha Mdivani, conseiller technique en chef au Centre environnemental régional du Caucase, précise: "Nous observons chaque année les conséquences du changement climatique… et cette année n’est pas une exception. Nous avons eu une tempête en mer Noire en janvier. Au printemps, nous avons eu une répartition inégale des précipitations dans de nombreuses régions de Géorgie, ce qui a provoqué des inondations. Malheureusement, cette tendance va se poursuivre, car nous ne sommes qu’au début de nos efforts pour réduire la concentration des gaz à l'origine du changement climatique."

En Géorgie, les incendies sont principalement causés par l'Homme. C'est pourquoi, lorsque la température monte, les spécialistes de la protection de l'environnement conseillent à la population de ne pas laisser de déchets facilement inflammables dans la nature, de ne pas allumer de feu près des conifères, et de ne pas oublier d'éteindre le feu avec de l'eau après chaque pique-nique.