Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le Kosovo reporte l'entrée en vigueur de nouvelles règles frontalières contestées par les Serbes

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Des gardes à la frontières entre la Serbie et le Kosovo
Des gardes à la frontières entre la Serbie et le Kosovo   -   Tous droits réservés  AP Video

Des opérations de blocage à la frontière entre la Serbie et le Kosovo illustrent le regain de tensions entre les deux voisins. Car ce lundi 1er août de nouvelles règles pour passer la frontière devaient entrer en vigueur. Mais le gouvernement du Kosovo a finalement décidé de reporter leur mise en place tout en appelant à la levée des barricades érigées par les Serbes.

Pristina souhaite en effet que toute personne entrant au Kosovo avec une carte d'identité serbe dispose d'un document temporaire pendant son séjour sur son territoire. Les autorités kosovares exigent aussi des Serbes résidant sur son sol qu'ils adoptent une plaque d'immatriculation de la République du Kosovo.

Des mesures jugées intolérables par les Serbes, dont une importante minorité vit dans le nord du pays. En effet, ces derniers ne reconnaissent pas l'autorité du gouvernement kosovare, à l'image de Belgrade qui n'a jamais reconnu l'indépendance de son ancienne province.

Pristina a annoncé dimanche soir reporter en septembre prochain l'application des nouvelles règles. Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell a salué cette décision appelant à la levée de tous les barrages routiers. Il a appelé les deux parties à poursuivre le dialogue pour une normalisation de leurs relations, via la médiation de l'Union européenne.