Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Législatives au Sénégal : vers une cohabitation "inévitable" ?

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Législatives au Sénégal
Législatives au Sénégal   -   Tous droits réservés  JOHN WESSELS/AFP or licensors

Au lendemain des élections législatives au Sénégal, l’opposition assure avoir obtenu "une majorité confortable" à l’Assemblée nationale, tandis que le camp présidentiel revendique la victoire.

Le spectre d'une crise politique plane sur le Sénégal. La majorité présidentielle et l'opposition campent sur leur position. Tous deux affirment avoir remporté les élections législatives de dimanche, alors que le décompte des voix se poursuit encore. Selon Aminata Touré, tête de liste de la coalition présidentielle, cette dernière a gagné "dans 30 départements, pour rappel le pays compte 46 départements. Donc je pense que c'est très clair. Nous avons gagné l'Afrique du Nord, nous avons gagné l'Afrique de l'Ouest, nous avons gagné l'Afrique centrale. Cela nous donne incontestablement une majorité à l'Assemblée nationale."

La cohabitation politique n'est pas une honte, c'est de la politique !
Mamadou Lamine Thiam
Membre de l'opposition

Un succès contesté du côté de l'alliance de l'opposition Yewwi-Wallu, qui dénonce un "vulgaire mensonge" et une majorité préfabriquée. Selon Mamadou Lamine Thiam, membre de l'alliance, une cohabitation est inévitable : "Le président Macky Sall et sa coalition sont battus, c'est inédit au Sénégal. Et la cohabitation politique n'est pas une honte, c'est de la politique, il faut qu'ils soient des démocrates. Le Sénégal doit expérimenter l'ensemble des systèmes politiques, puis qu'ils sont dans un système démocratique évolutif, il faut qu'ils acceptent les règles du jeu."

Dernier test

Ces élections, à un seul tour, visent à renouveler pour cinq ans les 165 sièges du Parlement monocaméral pour l'instant largement contrôlé par la liste présidentielle Benno Bokk Yakaar. En cas de victoire de l'opposition, une première dans l'histoire du pays, la cohabitation mettrait fin aux ambitions présumées du président Macky Sall de briguer un troisième mandat à la tête du pays. Un dernier test pour lui donc, avant la présidentielle prévue en février 2024. Les résultats globaux provisoires des législatives seront publiés au plus tard ce vendredi 5 août.