Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Italie : Matteo Salvini en campagne à Lampedusa

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Matteo Salvini à Lampedusa, le 4 août 2022
Matteo Salvini à Lampedusa, le 4 août 2022   -   Tous droits réservés  David Lohmueller/David Lohmueller   -  

Matteo Salvini souhaite mettre un terme à l'accueil des réfugiés sur l'île de Lampedusa : estime que l'île italienne "ne peut pas être le camp de réfugiés de l'Europe."

Matteo Salvini estime que "Lampedusa ne peut pas être le camp de réfugiés de l'Europe".

L'ancien ministre italien de l'Intérieur a fait cette déclaration lors d'un déplacement sur l'île dans le cadre de sa campagne pour les élections législatives du 25 septembre.

Matteo Salvini, leader de la Lega "Je l'a dit à certains policiers, j'aimerais que dans quelques mois ce centre soit fermé, parce qu'il est inutile. Il y a ici beaucoup de gens qui pourraient faire autre chose, beaucoup d'argent pourrait être dépensé autrement. Le contrôle de l'immigration, nous l'avons démontré avec la ligue du gouvernement, c'est possible".

Depuis le 1er janvier, l'Italie a enregistré plus de 42 000 débarquements de migrants et le centre d'accueil de Lampedusa recense à lui seul 1 500 personnes, quatre fois plus que ses capacités.

Giovanni D'Ambrosio, Mediterranean Hope: "Ce ne sont pas de grands chiffres si on les compare aux réfugiés ukrainiens que l'Italie a accueillis. Au cours des premiers mois de la guerre (en Ukraine), de février à juin, plus de 100 000 personnes sont arrivées en Italie en provenance d'Ukraine. Nous pensons donc que si nous avons été en mesure de leur donner un foyer, un espace, nous pourrions faire la même chose pour les gens qui arrivent du sud."

Plusieurs centaines de migrants ont été évacués vers la Sicile un peu avant l'arrivée de Matteo Salvini sur l'île de Lampedusa.

Lampedusa est le territoire le plus au sud de l'Italie, l'île fait km² et elle est située à une centaine de kilomètres des côtes tunisiennes.