This content is not available in your region

France : la canicule provoque une diffusion plus précoce du pollen d'ambroisie

Access to the comments Discussion
Par euronews
Archives : un pied d'ambroisie photographié en juillet 2006 dans les environs de Dänikon en Suisse
Archives : un pied d'ambroisie photographié en juillet 2006 dans les environs de Dänikon en Suisse   -   Tous droits réservés  AP Photo/Keystone, Eddy Risch

C'est un effet secondaire des fortes chaleurs qui sévissent actuellement en France. Le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) a émis un bulletin d'alerte, de niveau deux sur trois, concernant le pollen d'ambroisie. Cette plante est responsable d'allergies qui touchent entre 1 et 3,5 millions de personnes selon les autorités sanitaires du pays. Ce phénomène, en avance cette année, touchera plus particulièrement la région Auvergne-Rhône-Alpes.   

Les personnes sensibles à cette allergie développent des symptômes tels que des rhinites et des conjonctivites (crises d'éternuements, le nez qui coule, les yeux qui piquent, etc.). Dans certains cas, le pollen d'ambroisie peut également déclencher de l'asthme et de l'urticaire. 

Le RNSA rappelle que le pollen d'ambroisie est fortement allergisant, quelques grains de pollen suffisent ainsi à provoquer des allergies chez les personnes sensibles. Un adulte sur trois et un enfant sur cinq peuvent ainsi être allergiques. 

Ce réseau associatif indique que la concentration en grains de pollen d'ambroisie sera ainsi suffisante pour provoquer des allergies vers le 9 août dans la région lyonnaise. Le RNSA ajoute que cette date pourrait être avancée de quelques jours au sud de Lyon et retardée de quelques jours pour les zones plus au nord. Le pic principal de pollen interviendra, toujours selon cette même source, vers la fin du mois d'août dans cette région. 

Le climat qui règne actuellement depuis quelques semaines sur la région Auvergne-Rhône-Alpes est particulièrement propice à la dispersion des grains de pollen. En outre, la pluie, par son absence, n'a pas "fixé" au sol ce pollen qui se propage donc dans l'air, aidé de surcroît par les nombreux coups de vents. Enfin, la canicule n'est pas un problème pour l'ambroisie : elle favorise même sa floraison, puis la libération des graines.

L'ambroisie est une plante invasive, originaire du continent américain, qui a colonisé toutes les zones tempérées du globe le siècle dernier. De très nombreux pays européens sont aujourd'hui confrontés à sa présence. En France, elle s'est développée le long du sillon rhodanien. Si son bassin de prédilection reste encore la région Auvergne-Rhône-Alpes, elle a été aussi détectée sur la majeure partie du territoire métropolitain. 

Des campagnes de sensibilisation à la propagation de l'ambroisie ont été mises en place par de nombreuses associations relayées par les autorités sanitaires françaises. Pour enrayer sa prolifération, véritable enjeu de santé publique, les personnes ayant été confrontées à la plante peuvent la signaler sur un site et une application dédiés. 

Il est très important d'éradiquer une jeune pousse dès qu'elle est observée. Car dès qu'une plante produit des graines, il sera sans doute trop tard. Chaque pied d'ambroisie peut produire jusqu'à 5 000 graines qui ont la capacité de persister dans le sol pendant une cinquantaine d'années.