This content is not available in your region

Ukraine : les exportations de céréales reprennent, deux navires en route vers la Turquie

Access to the comments Discussion
Par Klervi Dalibot  avec ANSA
euronews_icons_loading
Le navire Fulmar, avec à son bord 12000 tonnes de maïs aux larges de l'Ukraine, samedi 13 août 2022
Le navire Fulmar, avec à son bord 12000 tonnes de maïs aux larges de l'Ukraine, samedi 13 août 2022   -   Tous droits réservés  Nina Lyashonok/The Associated Press

Les exportations de céréales ukrainiennes reprennent au compte-goutte.

Samedi, deux navires chargés de graines de tournesol et de maïs ont quitté le port de Chornomorsk en Ukraine, en direction de la Turquie. Avec ces deux navires, ce sont au total 16 bateaux qui ont pu quitter les ports ukrainiens, après 5 mois de blocus.

12 000 tonnes de maïs ukrainiens chargés à bord du Fulmar.

Le navire, sous pavillon de la Barbade, a quitté samedi le port de Chornomorsk en Ukraine en direction de la Turquie, suivi de près par le Thoé, un second bateau transportant lui 3000 tonnes de graines de tournesol.

Les exportations de céréales reprennent au compte-goutte suite à l’accord signé le 22 juillet par la Russie et l'Ukraine.

Un accord supervisé par les Nations unies et la Turquie. Et surveillé de près.

Pour traverser la mer noire, les bateaux empruntent un couloir maritime sécurisé.

Dans son allocution vidéo de samedi soir, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a fait le point sur les exportations de céréales ukrainiennes par bateaux. Avec ces deux nouvelles cargaisons, ce sont au total 16 bateaux qui ont pu quitter les ports ukrainiens depuis le 1er août.

Un total de seize navires transportant des céréales pour sept pays sur trois continents ont quitté les ports ukrainiens. Près d’un demi-million de tonnes de produits agricoles étaient à bord : maïs, blé, huile de tournesol
Volodymyr Zelensky
Président ukrainien

Le blocage d'immenses quantités de céréales en Ukraine depuis le 24 février a provoqué une flambée des prix et une crise alimentaire mondiale.

Une vingtaine de millions de tonnes de grains restent aujourd'hui bloqués dans les silos des ports de la mer Noire.

Avant le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, les deux pays représentaient ensemble près d'un tiers des exportations mondiales de céréales.