Cet article n'est pas disponible depuis votre région

L'Ukraine se battra "jusqu'au bout", lance Zelensky le Jour de l'indépendance

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews  avec AFP
Volodymyr Zelenslyy, le 23 août 2022 lors de la plateforme de Crimée, à Kyiv, Ukraine
Volodymyr Zelenslyy, le 23 août 2022 lors de la plateforme de Crimée, à Kyiv, Ukraine   -   Tous droits réservés  Andrew Kravchenko/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved   -  

L'Ukraine célébrait ce mercredi le 31ème anniversaire de son indépendance, mais face au risque de frappes russes en ce jour très symbolique, les rassemblements publics étaient interdits dans la capitale.

Cette journée marquait aussi l'entrée dans le sixième mois de guerre. Pour l'occasion, Volodymyr Zelensky a prononcé un discours très combatif, assurant que son pays irait "jusqu'au bout".

"_Nous tenons bon depuis six mois. C'est difficile, mais nous avons serré les poings en luttant pour notre destin. Chaque nouveau jour est une nouvelle raison de ne pas abandonner. Car, après avoir traversé tant d'épreuves, nous n'avons pas le droit de ne pas aller au bout a lancé le président ukrainien_dans son discours à la Nation.

"Qu'est-ce que signifie pour nous la fin de la guerre ? Avant on disait «la paix». Maintenant on dit «la victoire». Nous n'allons pas chercher à nous entendre avec les terroristes" a-t-il assuré.

Tout un symbole, des tanks russes détruits pendant la guerre sont exposés à Kyiv en ce jour de l'indépendance. Les quelques passants venus déambuler au milieux des épaves vont dans le sens de leur président.

"Être indépendant, c'est penser, parler et faire ce que l'on veut. Même en temps de guerre. C'est ce que fait l'Ukraine" dit Andriy Zhelvetro, 35 ans, habitant de Kyiv.

"Mes amis se battent tous sur la ligne de front. Donc je n'ai pas le droit de dire que je suis fatiguée. Eux, ils ont le droit et nous devons les aider en faisant des dons, en payant nos impôts et en nous battant. Parce que si nous nous arrêtons, les Russes vont occuper l'Ukraine" dit Anna Husieva, 28 ans, originaire de Zaporijjia.

Dans son discours, Volodymyr Zelensky a une nouvelle fois exigé de la Russie qu'elle retire ses troupes du territoire ukrainien, assurant que son pays avait l'intention de reconquérir "toutes les 25 régions" qui le composent, dont le bassin du Donbass et la Crimée.