Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Six mois de guerre en Ukraine : quel est l'état d'esprit de la population russe ?

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Une femme photographie un panneau publicitaire affichant le portrait d'un soldat et l'inscription "Gloire aux héros de Russie" à Saint-Pétersbourg, Russie le 20 août 2022.
Une femme photographie un panneau publicitaire affichant le portrait d'un soldat et l'inscription "Gloire aux héros de Russie" à Saint-Pétersbourg, Russie le 20 août 2022.   -   Tous droits réservés  Dmitri Lovetsky/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved   -  

Quel est l'état d'esprit des Russes après six mois de guerre en Ukraine ? Appelée opération militaire spéciale par le Kremlin, cette invasion généré des sanctions économiques et la suspension d'activité de milliers d'entreprises internationales comme McDonalds ou Netflix. Néanmoins, selon un institut d'opinion moscovite plus des trois quarts de la population continue de soutenir leur armée.

"Globalement, on peut voir qu'à la fin du printemps, la situation s'est normalisée, explique Denis Volkov, directeur du centre Levada, considéré indépendant, C'est devenu une routine que des actions militaires se déroulent quelque part, mais elles n'affectent pas la plupart des gens. ils se sont adaptés à la nouvelle situation économique ; la déflation a remplacé l'inflation."

Très vite après l'envoi de ses troupes le 24 février dernier, Moscou a mis en place une loi pour punir toute forme d'expression qu'elle jugeait antipatriotique et contre son armée. Depuis, elle surveille d'encore plus près les médias dont la télévision nationale regardée par 60% des Russes. Si toujours d'après l'étude du centre Levada publiée début août, 81% des Russes sont préoccupées par ce qu'il se passe, ils le montrent peu.

"J'ai commencé à moins voyager à l'étranger et davantage en Russie. C'est la principale chose qui a changé. Avec un peu de chance, il va y avoir plus de travail et plus d'argent.", indique Stanislav Mukhanov, un homme d'affaires de 46 ans dans les rues de Moscou. Et si Viktoriya Skripova déplore le fait de ne pas avoir pu obtenir de visa pour réaliser son rêve de stage de pâtisserie en Europe, d'après la cheffe pâtissière de 23 ans, "tout va changer et ira mieux l'année prochaine".

Au mois d'avril, le pays a enregistré une inflation de plus de 17%, un niveau jamais atteint en 20 ans. Mais Le président russe a rapidement réagi en promettant une hausse des retraites des minima sociaux et certaines entreprises publiques se sont depuis engagées à une augmentation des salaires.