Un autoportrait culte de Frida Kahlo visible pour la première fois en 25 ans

Access to the comments Discussion
Par Euronews
"Diego y yo" de Frida Khalo, exposé au MALBA de Buenos Aires.
"Diego y yo" de Frida Khalo, exposé au MALBA de Buenos Aires.   -   Tous droits réservés  AFP   -  

Sur le front de Frida Khalo apparaît le visage de son époux, le peintre Diego Rivera. Dans ses yeux noirs coulent quelques larmes. "Diego y yo" (Diego et moi) est l'un des tableaux les plus célèbres de l'artiste mexicaine, et cela faisait 25 ans qu'il n'avait pas été présenté au grand public.

Il sera, à partir de vendredi, la principale attraction de l'exposition "Tercer Ojo" (Troisième oeil) au Malba, le Musée des arts latino américains de Buenos Aires.

L'oeuvre a été rachetée en novembre dernier par le fondateur du musée, Eduardo Constantini, pour une valeur de 34,9 millions de dollars. Il s'agit du tableau latino-américain le plus cher de l'histoire. "Je connais cette oeuvre depuis quarante ans. Je ne l'avais jamais vue, mais elle est dans tous les livres. Quand on a su que le tableau allait être vendu, eh bien, nous avons commencé à trembler,! Bien sûr, il y avait sa valeur ... mais parfois vous tombez sur desœuvres__et vous cassez votre tirelire", raconte le collectionneur.

"Pour moi, Frida est une artiste unique. Elle a une vie dramatique qu'elle raconte sans honte, de manière spontanée et ouverte. Je crois que c'est précisément ce que les gens aiment chez elle", ajoute Eduardo Costantini. Icône du féminisme, Frida Kahlo est décédée en 1954 à 47 ans.

L'exposition du Malba propose plus de 240 œuvres de nombreux artistes sud-américains, comme le Cubain Wifredo Lam, les Mexicains Miguel Cova rrubias et Rosa Rolanda ou le Brésilien Vicente do Rego Monteiro.

Comme le tableau de Frida Kalho, bon nombre de ces œuvres n'avaient pas été exposées en public depuis près d'une trentaine d'années. Elles font partie de la collection privée d'Eduardo Costantini.