Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Visite "imminente" à la centrale nucléaire de Zaporijjia, selon l'AIEA

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Zaporijjia
Zaporijjia   -   Tous droits réservés  AP Photo   -  

L'inspection de la centrale nucléaire de Zaporijjia est imminente. Le directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et celui de l'Agence atomique russe se sont rencontrés mercredi pour discuter d'une inspection de la plus grande centrale nucléaire d'Ukraine, celle de Zaporijjia, plusieurs fois bombardée.

C'est une nouvelle rassurante. Les négociations semblent abouties concernant l'inspection de la centrale nucléaire de Zaporijjia par l'Agence internationale de l'énergie atomique. Conquise par la Russie dès le début du conflit, et bombardée ces dernières semaines, la situation du site inquiète toute la communauté internationale, faisant craindre une catastrophe nucléaire. Des attaques, dont Kyiv et Moscou s'accusent mutuellement. 

Selon le dirigeant de l'organisation internationale, Rafael Mariano Grossi, cette visite serait "imminente", comme il a pu l'annoncer ce mercredi. Dans un tweet, à la suite d'une rencontre à Istanbul avec le dirigeant de l'agence russe Rosatom, Alexeï Likhatchev, il a également précisé que des "discussions techniques importantes" avaient eu lieu.

Lors de cette mission, les experts devront vérifier de nombreux paramètres, pour déterminer le niveau de dégradation de la sûreté dans la centrale. La Russie apporterait d'ailleurs un soutien logistique à la mission, "dès que la situation militaire sur place le permettra".

L'inspection fait l'objet de discussions depuis plusieurs semaines, mais ses modalités pratiques restent sujettes à débat, l'Ukraine et la Russie ayant chacune leurs conditions.

Contrôle russe

Si la centrale de Zaporijjia est contrôlée par les russes, c'est toujours le personnel ukrainien qui la fait fonctionner, une cohabitation forcée qui s'accompagne de tensions.

Les autorités russes ont ainsi annoncé mercredi 24 août l'arrestation de deux employés de la centrale qu'elles accusent d'avoir transmis des informations sensibles aux forces de Kyiv.

"Deux employés de la centrale nucléaire qui avaient transmis à l'armée ukrainienne des informations sur l'emplacement du personnel et des équipements (...) ont été arrêtés", a indiqué la garde nationale russe, citée par les agences de presse locales.

Une troisième personne accusée d'avoir fourni à Kyiv des informations sur les déplacements des troupes russes autour de la centrale a été arrêtée, a ajouté la même source, sans fournir de détails.