Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine signe un décret pour augmenter les effectifs de l'armée

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Vladimir Poutine
Vladimir Poutine   -   Tous droits réservés  MIKHAIL METZEL   -  

Vladimir Poutine a signé un décret pour agrandir son armée. 137 000 soldats supplémentaires rejoindront ses forces, d'ici 2023.

Vladimir Poutine reconstitue les troupes. En pleine offensive contre l'Ukraine, et sur fond de tensions avec l'Occident, le Président russe a signé un décret pour augmenter le nombre de militaires que compte son armée. D'ici le 1er janvier 2023, 137 000 soldats supplémentaires rejoindront les forces de Moscou qui atteindront plus de 2 millions de membres, en comptant le personnel civil.

Cette mesure, dont les raisons ne sont pas expliquées dans le décret, intervient alors que ces six mois de conflits se sont révélés coûteux en moyens humains et matériels. Selon le Pentagone, pas moins de 80 000 soldats russes ont été tués ou blessés, réduisant ainsi la capacité de Moscou à mener de grandes offensives.

Le même jour, la Douma d'État a appelé les pays occidentaux à cesser de fournir des armes à l'Ukraine, affirmant que le pays les avait utilisées pour "tuer et mutiler des civils", et pour "créer un risque de menace nucléaire", en bombardant la centrale de Zaporijjia. La poursuite des combats à proximité de la centrale, la plus grande d'Europe, a renforcé les craintes d'une catastrophe nucléaire. 

Les périodes sombres ne sont pas éternelles
Evgueni Roïzman
Ancien maire d'Ekaterinbourg

Evgueni Roïzman, figure de l'opposition politique à Vladimir Poutine, a finalement été remis en liberté : "Tout ira bien. Les périodes sombres ne sont pas éternelles. Vous le savez déjà, mais je vais vous le dire à nouveau : merci pour votre soutien".

L'ancien maire d'Ekaterinbourg avait été arrêté ce mercredi 24 août pour avoir "discrédité l'armée", et l'invasion russe en Ukraine. Désormais "libre", l'opposant a tout de même interdiction de paraître à des événements publics, d'utiliser internet, d'envoyer ou de recevoir du courrier. Il ne pourra également communiquer qu'avec des parents proches. La "période sombre", pourrait donc durer.