L'Irak sous couvre-feu : violences meurtrières après le retrait politique de Moqtada Sadr

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Bagdad, palais du gouvernement, le 29 août 2022
Bagdad, palais du gouvernement, le 29 août 2022   -   Tous droits réservés  Hadi Mizban/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Les autorités irakiennes ont annoncé la mise en place d'un couvre-feu à l'issue de la journée de chaos qui a vu la Zone Verte de Bagdad envahie par des centaines de partisans de Moqtada Sadr.

12 personnes ont été tuées par balle et 85 autres blessées à la suite de l'envahissement du quartier de haute sécurité qui abrite notamment le Conseil des ministres et l'ambassade des Etats-Unis.

L'annonce du retrait politique du fondateur de l'Armée du Mehdi a mis le feu aux poudres.

Ses partisans campaient depuis des semaines devant la Zone Verte pour protester contre l'impasse politique dans laquelle l'Irak est plongé depuis un an.

Moqtada Sadr réclame la dissolution du Parlement et la mise en place de nouvelles élections pour "réformer" le pays.

Samedi, le leader chiite avait donné 72 heures à "tous les partis" pour démissionner et "laisser la place aux réformes".