Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Inondations au Pakistan : plus de 1 130 personnes sont mortes depuis le mois de juin

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Inondations au Pakistan
Inondations au Pakistan   -   Tous droits réservés  Zahid Hussain/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.   -  

Au Pakistan, plus de 1 100 personnes sont mortes depuis le mois de juin en raison d’une mousson "sans précédent depuis trente ans". Un tiers du pays a été submergé par les inondations.

Se rendre à l'école, coûte que coûte. A bord des bateaux de secouristes, des élèves ont pu rejoindre leur établissement scolaire. Alors que leur ville, Dera Ghazi Khan, dans la province du Pendjab au centre du Pakistan, a été submergée par les inondations, comme en témoigne Rimsha Bibi, étudiante : "Notre maison et notre région sont sous l'eau. Nous sommes très angoissés. C'est très compliqué d'atteindre nos écoles. Les secouristes nous amènent, et nous ramènent. Mais bientôt nous allons aussi avoir des difficultés à trouver de la nourriture. Je n'ai même pas d'endroit pour cuisiner à la maison".

La famine touche déjà la ville de Sukkur, dans le sud du Pakistan. Ici les habitants se pressent pour tenter d'obtenir une aide financière afin de se nourrir. Le gouvernement a annoncé le versement d'une somme de 25 000 roupies, soit 112 euros à chaque famille de cette province du Sind, dont la maison a été détruite lors des récentes inondations.

Lourd bilan humain

De violentes intempéries qui ont coûté la vie à plus de 1130 personnes depuis le mois de juin. Le bilan pourrait s'alourdir puisque les secouristes tentent toujours d'atteindre des villages isolés et que la pluie incessante fait craindre d'autres décès.

C'est vraiment le résultat du changement climatique
Sherry Rehman
Ministre du changement climatique

Un tiers du territoire est "sous les eaux", selon la ministre du changement climatique Sherry Rehman, qui affirme que la situation est apocalyptique : "Cette année, il a fait plus de 53 degrés. Nous avons été l'endroit le plus chaud de la planète. Les glaciers ont éclaté, les inondations ont été trois fois plus importantes que d'habitude. C'est vraiment le résultat du changement climatique".

Ces pluies de mousson historiques ont également détruit près d'un demi-million de maisons, et au moins 80 000 hectares de terres agricoles vitales pour la population.

Le Pakistan demande de l'aide à la communauté internationale. Car selon le Ministre de la planification et du développement, le pays aura besoin de plus de 10 milliards de dollars pour réparer les dégâts et reconstruire les infrastructures.