Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Flambée des coûts de l'énergie : reportage dans une entreprise de céramique au Portugal

Access to the comments Discussion
Par Filipa Soares  & Euronews
L'entreprise CINCA au Portugal
L'entreprise CINCA au Portugal   -   Tous droits réservés  Euronews   -  

Au Portugal, le secteur de la céramique est l'un des plus touchés par l'augmentation des prix de l'énergie.

La facture de gaz multipliée par 5

La facture de gaz de l'entreprise CINCA (Companhia Industrial de Cerâmica), située dans le nord du pays, a été quasiment multipliée par cinq passant de 300 000 à près de 1,5 million d'euros par mois. Quant à la facture d'électricité, elle a doublé.

"Auparavant, le gaz et l'électricité représentaient environ 30% de nos coûts de production. Désormais, c'est plus de 55 %. Cela a un impact sur notre production, nos prix et nos bénéfices", souligne João Lima, le directeur général de CINCA.

Auparavant, le gaz et l'électricité représentaient environ 30% de nos coûts de production. Désormais, c'est plus de 55 %.
João Lima
Directeur général de CINCA

En attente des mesure d'aides

Cette année déjà, l'entreprise a dû fermer ses portes pendant un mois et demi. Pour éviter une nouvelle fermeture, la direction veut réduire la consommation d'énergie et envisage de nouveaux investissements.

"Nous sommes en train d'étudier des investissements en matière de cogénération, d'utilisation de l'énergie provenant de la chaleur des fours. Mais ce sont des investissements qui ne sont pas faciles à réaliser en ce moment compte tenu l'inflation et de la hausse des taux d'intérêt", explique João Lima.

Le directeur général de CINCA attend toujours les mesures d'aide proposées par l'Union européenne et le gouvernement portugais : "Ce retard est extrêmement préjudiciable pour l’entreprise. Nous essayons depuis plusieurs mois de revenir à l'équilibre financier, mais ce n'est pas facile sans un soutien politique et économique clair.

Nous essayons depuis plusieurs mois de revenir à l'équilibre financier, mais ce n'est pas facile sans un soutien politique et économique clair.
João Lima
Directeur général de CINCA

Filipa Soares est correspondante d'euronews au Portugal : _"Nous avons contacté d'autres entreprises du secteur mais elles n'ont pas souhaité évoquer en profondeur la problématique de l'énergie. Toutes disent attendre les mesures que le gouvernement portugais a promis d'annoncer pour soutenir les entreprises."
_