Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Législatives en Lettonie : le parti pro-occidental en tête, les formations russophones en déclin

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Le Premier ministre sortant Krisjanis Karins
Le Premier ministre sortant Krisjanis Karins   -   Tous droits réservés  Roman Koksarov/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved   -  

Le parti centriste (Nouvelle Unité) pro-occidental du premier ministre sortant Krisjanis Karins est arrivé en tête des élections législatives en Lettonie avec près de 19% des voix, selon des résultats quasi-définitifs.

Affaiblissement des partis russophones

Ces résultats confirment en parallèle l'affaiblissement des partis soutenus par la minorité russophone : la formation "Stabilité!" est le seul à dépasser le seuil d'éligibilité de 5% avec 6,75 %, tandis que la formation historique des russophones, "Harmonie", jadis puissante, se retrouve hors du Parlement, tout comme l'Union Lettonne des Russes (pro-Kremlin).

Les Lettons font bloc face aux menaces russes

En votant pour la continuité, les électeurs du pays balte ont ainsi choisi de faire bloc derrière le Premier ministre sortant face aux menaces russes.

"Ni moi, ni mon gouvernement, ni mon pays ne réagissent par la peur", souligne Krisjanis Karins. "Nous connaissons la Russie, nous connaissons la politique de la Russie depuis des années. Nous avons discuté et essayé de mettre en garde nos voisins pendant des années avant que la guerre ne commence, donc il n'y a rien de nouveau pour nous. Nous continuerons à investir dans notre propre défense en tant qu'État membre de l'OTAN, nous continuerons à travailler avec nos partenaires de l'OTAN pour faire en sorte que la Lettonie et les régions baltes restent aussi sûres à l'avenir qu'elles le sont aujourd'hui."

Ni moi, ni mon gouvernement, ni mon pays ne réagissent par la peur.
Krisjanis Karins
Premier ministre letton sortant

L'offensive russe en Ukraine a renforcé les préoccupations de l'ex-République soviétique qui accueille sur son sol des troupes de l'Otan. La majorité des Lettons approuvent les priorités affichées par le gouvernement sortant : l'augmentation du budget de la Défense, la solidarité avec l'Ukraine et l'indépendance énergétique vis-à-vis de la Russie.