Électricité : face aux bombardements russes, la course aux réparations de l'Ukraine

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Kyiv, plongée dans le noir, le 24 novembre 2022
Kyiv, plongée dans le noir, le 24 novembre 2022   -   Tous droits réservés  Evgeniy Maloletka/Copyright 2020 The AP. All rights reserved

Plus de six millions de foyers ukrainiens étaient toujours affectés par des coupures d'électricité vendredi, deux jours après des frappes massives russes contre ce pays, selon Volodymyr Zelensky. "Ce soir, des coupures se poursuivent dans la plupart des régions et à Kiev", a ajouté le chef de l'Etat dans son adresse quotidienne.

Vendredi soir, le réseau électrique avait perdu "30%" de ses capacités, a précisé sur Telegram l'opérateur Ukrenergo, alors que ce manque était de "15-20%" mercredi matin. "Nous prévoyons de passer le week-end avec un déficit d'environ 25%. Ce chiffre est déjà proche de celui d'avant la dernière attaque, mais encore un peu trop important. Par conséquent, les calendriers des restrictions seront maintenus", a précisé l'opérateur.

70% des besoins de consommation couverts selon le Premier minstre

"Il n'y a pas une seule centrale thermique et hydroélectrique en Ukraine qui n'ait pas été la cible de tirs ennemis" a déclaré vendredi le Premier ministre ukrainien Denys Shmyhal. "Et la plus grande centrale nucléaire d'Europe, celle de Zaporizhzhia, reste occupée" a-t-il dit. "Malgré cela, notre réseau énergétique est aujourd'hui sorti d'un grave accident de système. Actuellement, les producteurs d'électricité assurent une couverture de 70 % des besoins de consommation".

Kiev - avec quelque 600 000 foyers privés d'électricité dans la soirée - et sa région, ainsi que les provinces d'Odessa (sud), de Lviv, de Vinnytsia (ouest) et de Dnipropetrovsk (centre-est), sont les plus touchées par les coupures, a précise vendredi Ukrenergo, appelant les Ukrainiens à économiser l'électricité dans les zones où le courant a été rétabli.

"Nous devons endurer cet hiver - un hiver dont tout le monde se souviendra", a souligné le président Zelensky sur Facebook.

Il avait visité plus tôt dans la journée Vychgorod, ville au nord de Kiev où les frappes ont fait six morts et des dizaines de blessés mercredi.

Les ingénieurs continuaient à réparer les dégâts à travers le pays.

La stratégie russe condamnée par les Occidentaux

Dans la capitale, "_un tiers des logements de Kiev ont déjà du chauffage, les spécialistes continuent de le rétablir. La moitié des usagers sont toujours privés d'électricit_é", a dit son maire, Vitali Klitschko.

Face à ces bombardements massifs russes, l'Ukraine a reçu de la part des Occidentaux des systèmes de défense antiaérienne, mais il lui en faudrait davantage pour neutraliser les missiles et les drones de Moscou.

Alors que le pays bascule dans des températures hivernales, les capitales européennes ont condamné la stratégie russe de ciblage des infrastructures essentielles, qu'elles qualifient de "crimes de guerre". Volodymyr Zelensky évoque pour sa part un "crime contre l'humanité".