Laissés à la porte de Schengen, Bulgares et Roumains font part de leur frustration

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Un poste frontière bulgare
Un poste frontière bulgare   -   Tous droits réservés  NIKOLAY DOYCHINOV/AFP or licensors

Oui à la Croatie, non à la Bulgarie et à la Roumanie. Ces deux pays d'Europe de l'Est, membres de l'Union européenne depuis 2007 n'entreront pas pour le moment dans l'espace Schengen. Nos équipes ont interrogé des bulgares à ce sujet, dans la capitale Sofia.

"Les arguments des pays qui ne veulent pas de nous dans Schengen sont liés à leurs problèmes politiques internes et touchent notamment aux flux migratoires" indique une jeune femme.

"Je que l'on accorde beaucoup plus de poids aux arguments populistes et à la façon dont une histoire est racontée qu'aux critères objectifs que nous devons respecter" dénonce-t-elle.

"C'est inquiétant que la Roumanie et notre pays soient les seuls membres à ne pas être acceptés" se désole un jeune homme interrogé à Sofia.

"Être dans Schengen serait un prestige, les pays les plus prospères en font partie" dit-il.

"D'abord, je ne sais pas ce qu'est Schengen, parce qu'aucun média ne nous a expliqué" tempête pour sa part un quinquagénaire. "On ne sait pas quels sont les avantages et les inconvénients" dit-il..

Les deux pays vont donc devoir patienter, mais la commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson, s'est dite confiante sur une adhésion de ces pays "avant la fin du mandat" de la Commission en 2024.