Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Slava Zaitsev, le vétéran des stylistes russes

Slava Zaitsev, le vétéran des stylistes russes
Par Euronews

<p>Semaine de la mode à Moscou. En tout 70 stylistes venus de Russie bien sûr mais aussi de Géorgie ou encore d’Ukraine. <br /> Parmi eux <a href="http://www.igorgulyaev.com/en/history-of-the-brand/">Igor Gulyaev</a> dont la première collection remonte à 2009.</p> <p>Slava Zaitsev à 78 ans, fait figure de vétéran de la mode russe. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">This looks like such a fun show to of been at (Slava Zaitsev '17) <a href="https://t.co/sdewkScy07">pic.twitter.com/sdewkScy07</a></p>— 〰RUNWAY〰 (@FashionOfTheEye) <a href="https://twitter.com/FashionOfTheEye/status/788887797142724608">19 octobre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Il a donc connu les courants vestimentaires aussi soviétiques que formatés. Et c’est dans cet univers qu’il s’est fait connaître dans les années 60 </p> <p>Slava Zaitsev : “Vogue Paris avait écrit que Zaitsev était le Dior rouge. Mais mon patron a écrit au magazine pour lui dire ‘Nous avons 60 Diors, 60 styliste dans les maisons de coutures. Ce sont tous des Diors alors n’exagérez pas ! C‘était en 1965, ma personnalité a alors été complètement démolie.”</p> <p>Avec la chute du communisme il sera le premier à ouvrir une maison de couture. C‘était en 1988. Et il sera le premier styliste estampillé soviétique à défiler dans le cadre de semaine de la Haute couture à Paris.</p> <p>A l’approche des 80 ans il n’est pas décidé à prendre sa retraite. Slava Zaitsev cherche des capitaux pour se développer dans le prêt-à-porter.</p>