Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Deux comédies dans la course pour l'Oscar du meilleur film étranger

Deux comédies dans la course pour l'Oscar du meilleur film étranger
Par Euronews

<p>“Le Client”, “The Salesman”, du réalisateur iranien Asghar Farhadi, part avec de bonnes chances pour l’Oscar du film étranger. Le film raconte l’histoire d’un couple face à un évènement dramatique qui survient juste après un déménagement dans un nouvel appartement. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en"><p lang="en" dir="ltr">Select cinemas are showing a preview of Iranian auteur Asghar Farhadi's Oscar-nominated The Salesman on Sunday: <a href="https://t.co/Of8HROC56Z">https://t.co/Of8HROC56Z</a> <a href="https://t.co/Hrzo7ZvHc6">pic.twitter.com/Hrzo7ZvHc6</a></p>— Team Picturehouse (@picturehouses) <a href="https://twitter.com/picturehouses/status/835067908464209922">February 24, 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Le réalisateur boycotte la cérémonie en signe de protestation contre la politique migratoire de la nouvelle administration américaine.</p> <p>En janvier, voilà ce que disait Asghar Farhadi de sa relations aux récompenses.</p> <p><strong>Asghar Farhadi</strong> : “Je n’ai pas envie que mon public espère que chacun de mes films reçoive le plus de récompenses possible, ou qu’il soit nécessairement récompensé, je refuse de me fixer ce genre de limite.”</p> <p>Face au film de d’Asghar Farhadi, “Tony Erdmann”, la comédie de la réalisatrice allemande Maren Ade.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en"><p lang="en" dir="ltr">Review: Maren Ade's profound German comedy masterpiece Toni Erdmann – ★★★★★ – <a href="https://t.co/xhey7FgtfK">https://t.co/xhey7FgtfK</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/tonierdmann?src=hash">#tonierdmann</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/oscars2017?src=hash">#oscars2017</a> <a href="https://t.co/mmwICG3pLZ">pic.twitter.com/mmwICG3pLZ</a></p>— Seensome (@Seensome) <a href="https://twitter.com/Seensome/status/831579017383931904">February 14, 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>En cas de victoire, “Tony Erdmann” serait la première comédie à recevoir l’oscar du meilleur film étranger depuis “Les Invasions Barbares” en 2004.</p> <p>“A man called Ove” est une comédie dramatique suédoise signée Hannes Holm.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en"><p lang="en" dir="ltr">a man called ove <a href="https://t.co/rRnrpiOZyy">pic.twitter.com/rRnrpiOZyy</a></p>— sh (@shxo0od) <a href="https://twitter.com/shxo0od/status/834822779736305664">February 23, 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>En compétition également pour l’oscar du meilleur film étranger, c’est le film qui dans cette catégorie a fait la plus grosse recette cette année aux Etats-Unis.</p> <p>Également en compétition le drame danois de Martin Zandvliet.</p> <p>“Land of Mine” est l’histoire de prisonniers de guerre allemands obligés de déterrer à la main deux millions de mines anti-personnelles.</p> <p>Enfin “Tanna”, le film Australien de Bentrley Dean et Martin Butler.</p> <p>Le film est une sorte de Roméo et Juliette adaptée sur l‘île Tanna, dans l’archipel du Vanuatu dans le sud de l’océan pacifique</p> <script id="infogram_0_oscars_foreign_language_films" title="Which countries have won the most 'Foreign Language Film' Oscars?" src="//e.infogr.am/js/dist/embed.js?TaG" type="text/javascript"></script>