Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Cannes 2022 : l'hommage d'Omar Sy aux tirailleurs sénégalais

L'acteur Omar Sy lors de la montée des marches du festival de Cannes, le 18 mai 2022, France
L'acteur Omar Sy lors de la montée des marches du festival de Cannes, le 18 mai 2022, France   -   Tous droits réservés  Petros Giannakouris/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved   -  
Par Stephane Hamalian  & Euronews  avec AFP

C'est à la fois l'histoire de la France, et de l'Afrique qui se dévoile à Cannes avec ce film poignant, "Tirailleurs", qui raconte le drame d'un jeune sénégalais, interprété par Alassane Diong, capturé dans son village en 1917 pour servir aux côtés des Français durant la Grande guerre.

Son père, incarné par le célèbre Omar Sy, s'enrôle lui aussi pour veiller sur lui, dans une France métropolitaine froide et inconnue, à des milliers de kilomètres de leur Afrique natale.

Le film a été présenté mercredi au Festival de Cannes dans la catégorie "Un certain regard". 

Un film arrivé "assez tard en sélection" de l'aveu même du patron du festival Thierry Frémaux. Mais "il y a des films comme ça qui deviennent une évidence", souligne-t-il.

Le long métrage réalisé par Mathieu Vadepied met en scène l'horreur de la guerre et la relation tourmentée d'un père et son fils, mais aussi le destin tragique de ces milliers de combattants africains montés au front aux côtés des Poilus et laissés pour compte par la France pendant de longues décennies.

Sur les 200 000 ayant combattu, 30 000 sont morts sur les champs de bataille de la Grande Guerre. "Les chiffres varient selon les sources", rappelle le dossier de presse du film, et "rares sont les livres, et encore moins les films, qui retracent leur histoire". Ce corps militaire a été dissout en 1960.