Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le label lyonnais Jarring Effects fête plus de 25 ans d'"audio-activisme"

Capture d'écran Jarring Fest' poster / Jarring Effects
Capture d'écran Jarring Fest' poster / Jarring Effects   -   Tous droits réservés  Frédéric Ponsard, euronews   -  
Par Frédéric Ponsard

Dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon, le label Jarring Effects entretient la flamme de la musique indépendante. Pour fêter leur 25 ans et quelques d'existence, Jarring organise un festival de 3 jours ce week-end à Villeurbanne, Capitale française 2022 de la Culture.

Dub, electro, house, hip hop, rock ou folk, Jarring Effects ne se donne pas de frontières ni de barrières en musique, et ne s'embarasse pas des étiquettes. Les managers du label préfèrent signer des artistes atypiques qui fonctionnent en termes de projets musicaux ou de collectifs. Une manière d'éviter les autoroutes de la musique et les BPMs au kilomètre, et préférer les itinéraires bis, les chemins escarpés et les pistes aventureuses...

"Jarring Effects c'est 27 ans d'"audio-activisme". On n'est pas à la recherche de musique tendance ou mainstream, on défend nos artistes, ceux que l'on aiment sans être enfermé dans des cases. Au contraire on aime bien casser un peu les codes, avoir une ouverture d'esprit pour accueillir un maximum d'artistes en associant justement cette musique électronique avec des styles allant de la techno à la musique urbaine, et aussi, on va dire "les musiques du monde".
Monsieur Mo
Manager du label Jarring Effects

Dans les artistes phares de Jarring Effects, Sociedade Recreativa, en provenance du Brésil, "audio-activiste" virulemment opposé à Bolsonaro...

Le label a débuté en signant des groupes lyonnais comme Le Peuple de l'Herbe ou Hightone, symbole du Dub en France et en Europe à la fin des années 90... ou plus récemment, un projet collectif, 'Nola is Calling' réalisé entre Lyon et la Nouvelle-Orléans et produit par David Walters.

"On a toujours travaillé avec les gens du quartier, c'est la base. En même temps on a toujours voulu s'ouvrir sur l'international et en particulier les premier pays avec lesquels on a beaucoup travaillé ce sont la Bosnie-Herzégovine et l'Afrique du sud. L'axe international et la coopération entre, justement, tous les gens qui défendaient une nouvelle façon de faire de la musique et une autre façon d'être ensemble"
Céline Frezza
Directrice artistique

Pour le Jarring Festival, de nombreux artistes seront sur la scène ce week-end à Villeurbanne avec notamment l'une des DJ lyonnaises les plus fameuses, Flore.

Elle partagera la scène avec la DJ marocaine b2b Glitter55, faisant se rencontrer techno, house, dub et musiques venus d'autres continents...

Un condensé, s'il en est, de la philosophie musicale de Jarring Effects.

Journaliste • Frédéric Ponsard

Video editor • Frédéric Ponsard