Costas Batargias : "Quand un écosystème est perturbé, il devient déséquilibré"

Costas Batargias : "Quand un écosystème est perturbé, il devient déséquilibré"
Tous droits réservés  Euronews   -  
Par Denis Loctier  & euronews

Ces dernières années, plus de 900 espèces étrangères ont envahi la mer Méditerranée en raison du changement climatique et d'autres pressions environnementales. C'est à la fois un défi et une opportunité. Alors que ces nouveaux venus - comme le crabe bleu ou le le poisson lion - peuvent avoir un impact sérieux sur la biodiversité, annonçant la disparition de certaines espèces locales, ils peuvent également représenter une nouvelle opportunité économique pour la pêche.

C’est ce qu’explique Costas Batargias, professeur de génétique appliquée et de pisciculture au département de production animale, de pêche et d'aquaculture de l'université de Patras, en Grèce.

"Les espèces invasives proviennent de l'extérieur de la Méditerranée – elles arrivent par le canal de Gibraltar, ou par le canal de Suez, et se déplacent en raison du changement climatique. Certaines de ces espèces s'adaptent mieux et s'étendent. Nous devons donc soit les contrôler, soit les utiliser d'une manière ou d'une autre.

Elles interagissent également avec les espèces locales et ce n'est pas une bonne chose : la plupart du temps, elles perturbent la biodiversité locale et quand quelque chose est perturbé, quand un écosystème est perturbé, il devient déséquilibré, et nous ne savons pas dans quelle direction cela va aller. Ça peut aller dans la bonne direction, meilleure pour l'écosystème, mais la plupart du temps, ça va dans la mauvaise direction - l'écosystème ne peut pas supporter ce genre de changements.

La nature sait toujours comment réagir et s’adapter, mais nous devons prêter attention à ces nouvelles espèces, parce que nous ne savons jamais vraiment comment elles vont interagir avec les espèces locales".