Allemagne : le renseignement en question

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Allemagne : le renseignement en question

<p>Un nouveau scandale d’espionnage frappe l’Allemagne, mais les rôles s’inversent. <br /> Après la mise sur écoute de la chancelière Angela Merkel par le renseignement américain, ce scandale a pris au piège sa propre agence de renseignement. Quels sont les dégâts sur le plan politique? Comment les réparer? <br /> Des questions au programme de ce numéro de The Network.</p> <p>Les révélations sur les services de renseignement allemand, le <span class="caps">BND</span>, qui a espionné l’Europe pour le compte de la <span class="caps">NSA</span>, l’agence américaine, ont sucité un tollé dans toute l’Union Européenne. </p> <p>Les enquêteurs allemands ont examiné des rapports indiquant que le <span class="caps">BND</span> avait enfreint la loi en aidant les Etats-Unis à espionner des membres de gouvernement et des entreprises européennes, y compris le groupe Airbus.</p> <p>A quel point ce scandale peut-il porter préjudice au gouvernement de coalition de la chancelière Angela Merkel? Comment les entreprises et les gouvernements européens peuvent-ils maintenant faire confiance au <span class="caps">BND</span>, à la lumière de ce scandale?</p> <p>Le <span class="caps">BND</span> dit avoir restreint ses liens avec la <span class="caps">NSA</span>, mais est-ce suffisant? Est-ce que le fait de limiter les contacts pourrait compromettre les enquêtes en matière de terrorisme?</p> <p>Peut-on tout gérer au niveau européen, ou la question du renseignement relève-t-elle uniquement du domaine national?</p> <p>Eléments de réponse à suivre dans ce débat. </p> <p>Dans cette édition, depuis le Parlement européen de Bruxelles, Chris Burns reçoit :</p> <p>- Elmar Brok, Président de la Commission des affaires étrangères du Parlement européen et membre du parti-chrétien-démocrate d’Angela Merkel</p> <p>- Jeppe Kofod, vice-président de la Délégation pour les relations avec les États-Unis du Parlement européen et membre du parti socialiste, le <span class="caps">SPD</span></p> <p>- Klaus Buchner, député européen écologiste, et membre de la commission des affaires étrangères et de la sous-commission “sécurité et défense”</p>