Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Faible mobilisation à Bruxelles du convoi dit "de la liberté"

Access to the comments Discussion
Par Shona Murray  & Euronews
Le convoi dit "de la liberté" s'est rassemblé à Bruxelles
Le convoi dit "de la liberté" s'est rassemblé à Bruxelles   -   Tous droits réservés  KENZO TRIBOUILLARD/AFP   -  

Malgré des annonces fracassantes, les manifestants du convoi dit "de la liberté" étaient moins nombreux que prévu à Bruxelles. Ils ont rallié lundi la capitale belge après s'être rassemblés à Paris provoquant des incidents avec la police.

Ces débordements deviennent désormais fréquents à Bruxelles. Mais le rassemblement s'est déroulé dans un calme relatif. Une centaine de personnes ont tenté de s'approcher des institutions européennes tandis que d'autres ont essayé de se rassembler dans le centre-ville.

Ils réclament la fin de la vaccination contre le covid-19 et la levée des mesures de restriction dans le cadre de la pandémie. "Il est très important que les citoyens voient que nous ne sommes pas un petit groupe mais que nous sommes nombreux", explique Rudi Welsen au coeur de la manifestation. Un peu plus loin Igor Pose veut "la fin complète du pass vaccinal et de toutes les restrictions."

Olivier Matthys/ AP
Manifestation à Bruxelles du convoi dit "de la liberté"Olivier Matthys/ AP

Le convoi avait prévu de se retrouver à divers endroits de la capitale belge comme dans le quartier européen et à proximité du siège de l'Otan. En amont la police avait mis en place des barrages routiers pour intercepter les manifestants. Les autorités belges ont refusé de donner une autorisation de manifester. Les véhicules ont donc été dirigés vers les grands parkings au pied de l'Atomium où une soixantaine de voitures se sont regoupées.