Un module autonome et durable produit de l'eau potable grâce au soleil

Par Aurora Velez
Un module HELIO de distillation solaire permettant de rendre de l'eau impropre à la consommation consommable
Un module HELIO de distillation solaire permettant de rendre de l'eau impropre à la consommation consommable   -   Tous droits réservés  euronews

Dans le sud de la France, près de Toulon, les ressources que nous offre la nature ont inspiré des sphères d'environ un mètre de diamètre qui transforment l'eau de mer ou toute eau impropre à la consommation en eau potable, uniquement grâce au soleil.

Distillation solaire

Ce système développé par l'entreprise Marine Tech dans le cadre d'un projet européen appelé HELIO fonctionne de manière autonome, sans émettre de CO2 et en reproduisant un phénomène naturel : la distillation solaire.

Ingénieur au sein de cette entreprise, Matteo Beaudet nous en décrit le fonctionnement : "On verse l'eau impropre à la consommation sur le plateau [à l'intérieur de la sphère]. Cette sphère est chauffée par les rayons du soleil et toutes les impuretés qui se trouvent dans l'eau se retrouvent piégées sur ce plateau tandis que l'eau pure ruisselle des parois vers la partie inférieure où l'on peut récupérer l'eau potable," explique-t-il.

Alors qu'un tiers de la population mondiale n'a pas d'accès garanti à l'eau potable et que 2,6 millions de personnes meurent chaque année de maladies liées à l'eau, les enfants étant les plus vulnérables, cette innovation contribue à apporter des solutions.

"On a tous besoin d'eau pour vivre : un être humain a besoin de ses deux litres par jour," fait remarquer Thierry Carlin, PDG de Marine Tech et co-inventeur d'HELIO. "D'ailleurs, la sphère est dimensionnée pour faire de l'eau pour cinq personnes puisqu'elle produit 10 litres par jour," dit-il.

Autonomie et matériaux recyclables et résistants

Un budget de 800 000 euros a été investi dans HELIO, la moitié étant financée par la politique européenne de cohésion et l'autre, par l'entreprise française Marine Tech.

Il existe déjà de nombreux systèmes de production d'eau potable utilisant l'énergie solaire. Mais celui-ci se distingue par l'emploi de matériaux recyclables et résistants et par son autonomie totale. Ces aspects ont séduit Enrique Encinas qui envisage de le commercialiser en Espagne et en Amérique latine.

"C'est un design très futuriste, très modulaire et on peut déployer les modules sous la forme d'une ferme pour augmenter la production d'eau quotidienne et répondre à des besoins plus importants," indique le PDG de Nueva Tierra Consulting. "Un module pèse entre 80 et 100 kilos," poursuit-il, "mais il peut être monté en deux heures et démonté par deux personnes, très rapidement également."

Projet à Madagascar

Une sphère HELIO coûte environ 5 000 euros. Ce système conçu pour garantir l'approvisionnement en eau potable lors de crises causées par des catastrophes naturelles, des guerres ou dans toute situation où le circuit d'eau potable est endommagé n'est plus un prototype : des sphères isolées ou regroupées dans des fermes sont déjà présentes à Oman, Tahiti et bientôt à Madagascar, et ce grâce à Gilles Nolibe. Cet entrepreneur a acquis une vingtaine de modules dont cinq seront installés dans une école du sud du pays. L'eau potable sera destinée à une centaine de personnes.

"Dans le cadre de ce projet, nous allons donner 5 modules sur les 20," précise le PDG de CeSigma Signals & Systems. "Il y a un besoin crucial d'approvisionnement en eau potable dans le sud malgache ; c'est vital pour boire, se nourrir et également pour l'hygiène," dit-il. "J’espère que nous allons améliorer la vie de ces populations qui sont dans une grave crise de famine actuellement," insiste-t-il.

Aujourd'hui, toutes les initiatives sont bienvenues, l'accès à l'eau potable et à l'assainissement étant reconnu comme un droit fondamental par les Nations Unies.

Journaliste • Aurora Velez