Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Des élus ukrainiens demandent à l’Union européenne des armes et l’adhésion

Access to the comments Discussion
Par Sandor Zsiros  & Euronews
Le maire de Melitopol Ivan Fedorov
Le maire de Melitopol Ivan Fedorov   -   Tous droits réservés  Euronews   -  

Ils sont venus d'Ukraine. Des responsables politiques ont fait le déplacement mercredi au Parlement européen à Bruxelles pour demander une nouvelle fois des armes afin de combattre les forces russes.

Parmi eux, Ivan Fedorov le maire de la ville occupée de Melitopol. Il a été enlevé le mois dernier par des soldats russes avant d'être libéré quelques jours plus tard dans le cadre d'un échange de prisonniers.

"Nous avons besoin d'équipements militaires, d'assistance, de véhicules, de camions, tout est utile car l'Ukraine peut stopper cette invasion, cette guerre, nous pouvons gagner cette guerre", assure Ivan Federov.

Les autorités ukrainiennes ont déposé une demande d'adhésion à l'Union européenne. Les politiciens à Kyiv espèrent qu'elle deviendra réalité dans un avenir proche. "Le président Zelensky a remis hier (mardi) le questionnaire qui a été rempli de façon historiquement rapide, en une semaine", explique Maria Mesentseva, vice-présidente de la commission Intégration européenne au Parlement ukrainien.

"Nous avons rempli plus de 70% des accords d'association et je suis sûre que notre chemin ne sera pas aussi long que les 10 années habituelles", ajoute-t-elle.

Alors que la Commission européenne prépare un sixième train de sanctions contre la Russie, Parlement européen souligne qu’il défend l’idée d’un embargo sur toutes les énergies russes y compris le gaz et le pétrole.

"Nous n'avons plus de temps pour des calculs économiques. Il est temps d'avoir une réaction politique immédiate forte contre la Russie car la Russie est l'agresseur", insiste l’eurodéputé Andrzej Halicki (PPE).

Le maire de Melitopol prévient les pays qui refusent de livrer des armes à l'Ukraine, comme la Hongrie et la Bulgarie, que s'ils ne soutiennent pas Kyiv la guerre finira par les atteindre.